Séance du 10/07/2020

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

A fin mars 2020, l'activité du groupe BMCI a légèrement progressé par rapport à une année auparavant. Toutefois, les bénéfices consolidés ont chuté durant la même période, impactés par la crise sanitaire actuelle.

BMCI : les bénéfices chutent de 75,7% au premier trimestre

 | LE 29-05-2020 
A fin mars 2020, l'activité du groupe BMCI a légèrement progressé par rapport à une année auparavant. Toutefois, les bénéfices consolidés ont chuté durant la même période, impactés par la crise sanitaire actuelle.

Au terme du premier trimestre 2020, les crédits par caisse à la clientèle du groupe ont augmenté de 3% en glissement annuel, grâce à l'évolution favorable des crédits de trésorerie.

En face, les dépôts de la clientèle consolidés ont progressé de 2,2% en glissement annuel, avec une amélioration de la structure des ressources en faveur de dépôts à vue qui représentent 73,3% à fin mars 2020 contre 72,5% une année auparavant.

De leur côté, les engagements par signature consolidés ont progressé de 3,6% durant la même période suite à la hausse des engagements de financement donnés en faveur de la clientèle.

Ainsi, le Produit net bancaire du groupe BMCI a légèrement progressé de 0,5% en glissement annuel. Cette progression est tirée par la hausse de la marge d'interêts et du résultat des opérations de marché respectivement de 4% et 8%. Toutefois, la marge sur commissions a baissé de 8,7% durant la même période.

Indicateurs consolidés 

en MDH T1 2019 T1 2020
Crédits par caisse à la clientèle (en MMDH) 54,9 56,5
Dépôts de la clientèle (en MMDH) 45 46
Engagements par signature (en MMDH) 17,2 17,9
PNB  778,4 782,1
Frais de gestion 416,4 502,5
Résultat brut d'exploitation 362 280
Coût du risque 166,3 208,2
Résultat net 127 30,9

Source : BMCI

Les frais de gestion ont, pour leur part, augmenté 20,7% durant la même période, intégrant un don de 85 MDH au Fonds de gestion de la pandémie du Coronavirus. Le coefficient d'exploitation consolidé s'est établi ainsi à 64,2% à fin mars.

Le résultat brut d'exploitation du groupe a donc reculé de 22,8% en glissement annuel. Hors impact exeptionnel lié au don, il aurait progressé de 0,7% à 364,6 MDH à fin mars.

D'autre part, le coût du risque consolidé a augmenté de 25,2% durant la même période, impacté par la crise sanitaire actuelle. Le taux de couverture des créances par les provisions des comptes sociaux s'établit à 80,3% à fin mars.

Au final, les bénéfices du groupe reculent de 75,7% en glissement annuel. Hors impacts liés au contexte de la crise sanitaire, le Résultat net consolidé aurait progressé de 9,6% durant la même période.

Aller à