Séance du 27/05/2020

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

Les crédits bancaires ont progressé à fin février, spécialement en faveur du secteur privé. Les impayés ont progressé plus rapidement. La situation devrait changer sensiblement au cours des prochains mois avec la crise du Coronavirus

Avant la crise, les crédits bancaires ont progressé de 4,2% à fin février

 | LE 08-04-2020 
Les crédits bancaires ont progressé à fin février, spécialement en faveur du secteur privé. Les impayés ont progressé plus rapidement. La situation devrait changer sensiblement au cours des prochains mois avec la crise du Coronavirus

A fin février 2020, le crédit bancaire a augmenté de 4,2% en glissement annuel pour atteindre un cours de 895 milliards de DH, d’après les dernières statistiques monétaires de Bank Al-Maghrib. 

Cette performance est tirée par les financements aux ménages et aux entreprises qui se sont accélérés. Les crédits au secteur privé non financier, dans son ensemble, ont augmenté 5,2%, à 708MDH. 

D’une part, les prêts aux entreprises affichent une progression de 5,8%, à fin février à 361 milliards de DH. 

Cette progression est due essentiellement aux prêts à l’équipement qui ont progressé de 6%, à 183 milliards DH. Egalement, les crédits de trésorerie des entreprises qui ont augmenté de 5%, à 184 milliards de DH.

D’autre part, pour les ménages, les prêts ont augmenté de 4,5% pour s’établir à 347 milliards de DH.

On note une progression des prêts à l’habitat de 4,2% et des crédits à la consommation de 4,1%, respectivement à 216 et 56 milliards de DH.

Les crédits à caractère financier ont, eux, reculé de 0,1% à 114 milliards de DH (crédits accordés aux sociétés de financement, banques offshore, OPCVM, compagnies d’assurance..).

Cela dit, les impayés bancaires augmentent plus vite que le crédit global : 6,9%, à 71 milliards de DH.

Les créances en souffrance des entreprises ont timidement progressé de 3% à 40 milliards de DH alors que celles des ménages ont fortement augmenté de 13,7%, à 29 MMDH. 

Les dépôts évoluent faiblement

A fin février 2020, les dépôts bancaires n’ont progressé que de 2,2%, à 930 milliards de DH, soit une évolution moins forte que celle des crédits.

En face, le cash en circulation augmente fortement de 8,1%, à 253 milliards de DH.

Avec la crise du Coronavirus qui a éclaté au cours du mois de mars et qui s'aggrave actuellement, les prochaines statistiques de Bank Al-Maghrib devraient varier sensiblement, avec probablement des sorties de cash encore plus massives et une accélération des impayés bancaires.

Aller à