Séance du 03/07/2020

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

Mutandis a signé une très belle année 2019. Adil Douiri, PDG du groupe, commente les résultats réalisés en 2019 et s’étale au sujet des principales catégories de produits commercialisés par le groupe. 

Adil Douiri commente les résultats annuels de Mutandis

Par M. Ett. | LE 14-02-2020 
Mutandis a signé une très belle année 2019. Adil Douiri, PDG du groupe, commente les résultats réalisés en 2019 et s’étale au sujet des principales catégories de produits commercialisés par le groupe.

Adil Douiri, PDG du groupe Mutandis, a tenu à expliquer le choix des indicateurs mis en avant par le groupe au niveau des résultats publiés, lors d’une rencontre avec un groupe de journalistes, ce vendredi 14 février.

« Il y a de la pédagogie dans les indicateurs à suivre. Nous publions deux grands indicateurs : l’EBE [Excédent brut de trésorerie, ndlr] et le résultat net courant », indique Adil Douiri.

A rappeler que l’EBE de Mutandis a augmenté de 11,7% à 228 millions de DH en 2019 en comparaison avec l’exercice précédent. Son résultat net courant, quant à lui, s’est apprécié de 21,1% pour atteindre 93 millions de DH.

«L’EBE est un très bon indicateur pour les sociétés qui œuvrent dans la grande consommation. Il permet de comparer les entreprises d’un pays à l’autre. Le résultat net courant, ou le résultat retraité, ne prend pas en compte plusieurs éléments exceptionnels et qui sont non courants. Ce qui nous permet d’avoir des bases comparables et d'être transparent ».

Ces deux indicateurs ont enregistré une belle progression en 2019 grâce à la bonne performance commerciale réalisée par le groupe, portée par la quasi-totalité des catégories de produits de Mutandis.

Principales catégories de produits et stratégies poursuivies 

Cette performance commerciale est portée par la quasi-totalité des catégories de produits de Mutandis. Adil Douiri a expliqué les spécificités de chaque catégorie de produits. Il s’est étalé également sur les stratégies poursuivies au niveau de chaque catégorie.

« Nous avons des activités qui sont à des stades différents d’expression de leur potentiel. La plus vielle de nos catégories de produits ce sont les détergents. C’est une catégorie à addition successive. On ajoute, par exemple, des camions pour servir plus d’épiciers et on ajoute des types de produits. Elle est dans une phase de croissance assez linéaire et assez rapide ». 

« Dans les produits de la mer et les conserves de poissons, on procède autrement. Notre deuxième activité est en phase de transformation. On ne grandit pas en volume. On change les produits et les pays. On fait de la substitution. On transforme l’activité en substituant les produits d’entrée de gamme par des produits plus chers à fabriquer, plus complexes et qui se vendent dans différents pays ». 

« Ce sont des produits à haute valeur ajoutée qui nous obligent à aller chercher d’autres clients». Il donne l’exemple des conserves de poissons sans peau et sans arêtes.

Pour cette catégorie de produits, trois marchés ont été identifiés: le Maroc, l’Arabie Saoudite et les Etats-Unis. Actuellement, ce produit rencontre beacucoup de succès en Allemagne. 

« Sur le continent africain, nous sommes très bien positionnés en Afrique centrale et dans les îles (…) mais sur des produits qui ne sont pas chers et avec une marque très forte. Pour les produits de haut de gamme et chers, la bataille se joue en grande partie au Maroc ».

Dans ce cadre, Mutandis compte lancer officiellement sa marque des conserves de poisson sans peau et sans arêtes de haut de gamme dénommée Marine.

« Nous allons lancer la marque Marine en juillet prochain partout au Maroc. Marine est un produit sophistiqué à haute marge. Il est actuellement uniquement dans les GMS [grandes et moyennes surfaces, ndlr] et il est lancé sans publicité. C'est une phase de test ».

Pour la catégorie des jus de fruits, la dernière-née des gammes de produits de grande consommation de Mutandis, « nous avons racheté une marque très puissante qui est Marrakech. Nous sommes en train de lancer toute une gamme. C’est comme une startup. Cette marque grandit très rapidement. Les ventes au Maroc sont en hausse de 33% ». 

Cette performance est liée au fait que cette marque s’appuie sur les mêmes forces commerciales qui distribuent les autres produits du groupe. « Notre force de vente nous hissera à des parts de marché de 15 à 20% naturellement dans tous les produits ». 

Pour la catégorie de produits Bouteilles et bouchons, « c’est la seule gamme de produits dont les marques commercialisées ne nous appartiennent pas. Une catégorie de produits qui est stable, prévisible et récurrente, parce que nous avons toutes les marques concurrentes ». 

« Nous sommes partenaires de Ain Ifrane, Ain Saiss, Coca Cola avec toute sa gamme de produits, etc. Maintenant, les effets du boycott se sont estompés. C’est pour cela que nos volumes n’ont pas pu croître en 2019 significativement en comparaison avec l’année 2018 ; année pendant laquelle ils ont triplé à cause de l'effet boycott».

Continuer de croître tout en maîtrisant les coûts

Avec la poursuite de son expansion en dehors du Maroc, Mutandis se focalise sur la maîtrise de ses coûts. Ceux-ci portent en grande partie sur les efforts déployés pour le développement de la force commerciale. 

«Nous avons des besoins de recrutement pour les équipes commerciales puisqu’on continue à grandir et à développer de nouveaux marchés. Mais on réduit l’organisation au plus strict besoin nécessaire. Nous apportons des améliorations aux entreprises rachetées grâce à une équipe qualitative mais pas très nombreuse ». 

« Du côté de l’efficacité managériale et de l’industrie, c’est là où nous économisons les coûts. De l’autre côté, nous investissons beaucoup dans des machines et dans l’économie de l’énergie, etc. Chaque année nous gagnons 3% à 4% d’amélioration industrielle,», a-t-il expliqué.

Aller à