Séance du 03/07/2020

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

En 2019, les taux des bons du trésor ont connu une forte baisse. Cette tendance devrait se poursuivre en 2020 mais à un rythme moins soutenu. Un gestionnaire de fonds de la place nous explique les facteurs derrière cette tendance.

Les taux des bons du Trésor devraient poursuivre leur baisse en 2020

 | LE 22-01-2020 
En 2019, les taux des bons du trésor ont connu une forte baisse. Cette tendance devrait se poursuivre en 2020 mais à un rythme moins soutenu. Un gestionnaire de fonds de la place nous explique les facteurs derrière cette tendance.

Sur le marché des adjudications, toutes les maturités des bons du Trésor ont enregistré des baisses de leur rendement, à l'exception de la maturité 26 semaines. Les baisses les plus fortes ont été enregistrées sur les maturités longues.

Evolution de la courbe des taux
Maturité Taux S Var 2019
13 semaines 2,15% -5
26 semaines 2,23% 4
52 semaines 2,2542% -17,7
2 ans  2,2927% -30,7
5 ans  2,4154% -45,7
10 ans  2,7626% -61,2
15 ans  3,1049% -62,3
20 ans  3,3926% -59
30 ans  4,1367% -28,1

Sur le marché secondaire, les taux des bons du Trésor ont également enregistré une baisse pour la totalité des maturités. (voir tableau ci-dessous).

Evolution de la courbe secondaire des taux
Maturité 27/12/2019 28/12/2018 Variation en (Pbs)
13 semaines 2,28% 2,34% -5,9
26 semaines 2,29% 2,39% -10,3
52 semaines 2,32% 2,46% -14,2
2 ans 2,35% 2,60% -24,8
5 ans 2,49% 2,86% -36,7
10 ans 2,82% 3,38% -55,9
15 ans 3,13% 3,74% -61,4
20 ans 3,44% 3,88% -43,9
30 ans 4,20% 4,50% -30,7

Plusieurs facteurs justifient cette baisse, selon un gestionnaires de fonds de la place:

> Le manque d'alternatives d’investissement sur le marché de la dette privée et la méfiance de certains acteurs vis-à-vis du marché Actions, ce qui conduit les investisseurs à continuer à se diriger vers le marché de la dette publique.

> L'augmentation des besoins d'investissement des institutionnels (caisses de retraite, compagnies d'assurance...)

> L’anticipation d'une baisse du taux directeur (qui n'a pas eu lieu).

> L'atténuation des besoins de financement du Trésor sur le marché local suite aux recettes des privatisations et à la levée de fonds à l'international.

Pour rappel, le 21 novembre 2019, le Maroc a bouclé avec succès la levée d’un milliard d'euros sur le marché financier international. Une émission qui a marqué le retour du Maroc à l’international après 5 ans d’absence.

Notre interlocuteur explique que cette sortie, en plus des recettes des privatisations, a réduit significativement le recours du trésor au financement sur le marché domestique.

Les levées nettes du Trésor sur le marché primaire ressortent à 12,89 MMDH à fin 2019 contre 28 MMDH en 2017, soit une forte baisse de 54%.

De l’autre côté, la demande des investisseurs est passée de 327 milliards de DH fin 2018 à 337 milliards de DH en 2019, soit une légère dépréciation de 3%.

« Sur l’ensemble de l’année 2019, l'évolution de la demande n’a pas été très remarquable par rapport à 2018. Cependant, au cours des six premiers mois on a noté une demande impressionnante de la part des investisseurs », selon le gestionnaire de fonds.

Les taux devraient poursuivre leur cycle baissier en 2020

Au vu de ce qui précède, notre interlocuteur estime que la tendance baissière des taux devrait perdurer d’ici la fin de cette année, mais à un rythme moins soutenu que l'année écoulée.

« Nous pensons que le marché devrait évoluer vers des taux encore plus bas. Nous écartons toute possibilité de correction haussière des taux », prévoit il.

Certes, le cadre économique en 2020 devrait être meilleur avec une croissance économique et une inflation plus élevées, « ce qui ne favorise pas une forte baisse des taux comme en 2019. Ceci dit, les fondamentaux du marché plaident pour le maintien de taux bas, surtout que le Trésor prévoit une nouvelle sortie sur la marché international en 2020 », conclut notre interlocuteur.

Aller à