Séance du 30/03/2020

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

Lors de la séance boursière du jeudi 16 janvier, 2.653.790 actions Résidences dar saada ont été échangées (10% du capital). Le désengagement d’un actionnaire de référence a été évoqué sur la place. Contacté par LeBoursier, Fayçal Idrissi Qaitouni, directeur général de Résidences Dar Saada, dément cette information.

Résidences Dar Saada : le management dément le désengagement d’un actionnaire de référence

Par Mouna Ettazy  | LE 17-01-2020 
Lors de la séance boursière du jeudi 16 janvier, 2.653.790 actions Résidences dar saada ont été échangées (10% du capital). Le désengagement d’un actionnaire de référence a été évoqué sur la place. Contacté par LeBoursier, Fayçal Idrissi Qaitouni, directeur général de Résidences Dar Saada, dément cette information.

A la clôture de la séance du jeudi 16 janvier, Résidences Dar Saada affichait une baisse de 1,81% à 48,35 DH. Cette baisse n’est pas d'une grande ampleur, mais le volume transactionnel de la journée attire l’attention.

A l’issue de cette séance, 2.653.790 actions ont été échangées, soit 10,01% du capitalde cette immobilière (26.208.850 actions), pour un total de 126,75 millions de DH. 

Face à ce mouvement, des observateurs ont avancé qu'il traduit le désengagement de l’actionnaire de référence émirati Aabar Investments PJS, qui détient une part de 8,3413% dans le capital de Résidences Dar Saada. 

Ce n’est pas la version du Top management de l’immobilière. 

Contacté par LeBoursier, Fayçal Idrissi Qaitouni, directeur général de Résidences Dar Saada, a déclaré qu’ « il s’agit d’une simple opération d’aller-retour effectuée par un investisseur minoritaire afin de comptabiliser une plus ou moins-value ».

Dans ce cas, l’investisseur qui est derrière cette opération a comptabilisé une perte, vu que le prix de l’opération correspond au cours le plus bas historique.

Il insiste sur le fait que « ce n’est pas une sortie du tour de table ni d’un actionnaire de référence ni d’un partenaire ou qui que ce soit ».

On est effectivement ici face à une opération de marquage de cours

La preuve : Il s’agit d’une opération ponctuelle réalisée à 13h20 et 35 secondes à travers laquelle quatre paquets composés chacun de 660.500 actions ont transité par le marché. 

Deux paquets correspondent à l’opération de vente au prix de 47,76 DH. Les deux autres sont liés à une opération de vente réalisée au même prix.

1.321.000 actions ont ainsi été vendues et achetées. Ce sont 5,04% du capital de Résidences dar saada qui ont fait un aller-retour.

Un analyste de la place nous confirme que c’est effectivement ce qui a été constaté au niveau de sa société de bourse.

Un signal négatif ?

Le gestionnaire d’un fonds actions nous livre son analyse de cette opération. 

D’après lui, même si le volume transactionnel reste important, « cette opération n’envoie pas forcément un signal négatif vu qu’il ne s’agit pas d’une vente ferme ».

Toutefois, « Ce n’est pas la période des opérations d’aller-retour réalisées pour marquer le cours et constater des plus ou moins-values. Ces opérations s’effectuent généralement à la fin des mois de juin et décembre ». 

>>> Lire aussi : Les opérations d'aller-retour, amplificateurs de volumes en fin d'année

« Du moment qu’il s’agit d’une opération de reclassement, elle n’aura pas certainement le même impact qu’une opération de vente ferme mais cela impacte la psychologie du marché », estime notre interlocuteur.

De plus, « ce qu’on peut remarquer c’est que cette transaction est réalisée à un niveau historiquement bas. C’est un peu inquiétant. Dans l’esprit des investisseurs, quand il y a une opération importante réalisée avec ce niveau de cours, ils vont se dire que la valeur vaut effectivement ce prix et que le titre aura du mal par la suite à bondir». 

L’évolution du cours de la société ne rassure pas. « Résidences dar saada qui traitait il n’y a même pas un an aux alentours de 100 DH s’échange actuellement à 48 DH. Le cours ne finit pas de s’engouffrer dans cette spirale baissière », souligne-t-il.

Résidences dar saada, à l’instar des autres immobilières, est condamnée à une conjoncture sectorielle difficile. Le secteur immobilier dans sa globalité est entouré par un grand manque de visibilité. Le marché n'arrive plus à croire en les valeurs immobilières.

Depuis son introduction à la bourse de Casablanca en 2014, le titre a perdu 76% de sa valeur en passant de 215 DH à 51,55 DH (observé à la clôture de la séance de ce vendredi 17 janvier).

Evolution du cours de Résidences dar saada depuis l’IPO

Graph Resid Dar Saada P

Toutefois, ce vendredi 17 janvier, peu avant la clôture, la valeur a été réservée à la hausse après avoir augmenté de 9,99% pour atteindre 53,18 DH, après l’échange de 15.946 titres totalisant un volume de 826.757,07 DH. A la clôture, le cours avait descendu à 51,55 DH, enregistrant une hausse de 6,62%.

Le carnet d'ordre de la valeur dégageait à la clôture une légère position acheteuse. 3.120 actions étaient demandées à l'achat contre 2 .749 actions proposées à la vente.

Ce rebond, les analystes contactés peinent à l'expliquer.

>>> Lire aussi : Bourse : Les immobilières en chute depuis le début de l'année


 

Aller à
La séance du jour
30-03-2020
10:12Les indices démarrent en timide recul