Séance du 06/12/2019

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

Bank Al Maghrib vient de publier se revue mensuelle de conjoncture économique monétaire et financière au titre du mois d’octobre 2019. Le besoin en liquidités des banques de la place a pu s’atténuer grâce, entre autres, à la baisse du taux de la réserve monétaire. 

Le besoin en liquidités des banques s’est atténué à 74,4 milliards de DH à fin octobre (Bank Al-Maghrib)

 | LE 27-11-2019 
Bank Al Maghrib vient de publier se revue mensuelle de conjoncture économique monétaire et financière au titre du mois d’octobre 2019. Le besoin en liquidités des banques de la place a pu s’atténuer grâce, entre autres, à la baisse du taux de la réserve monétaire.

Le besoin en liquidités des banques s’est atténué à 74,4 milliards de DH en moyenne hebdomadaire à fin octobre 2019, contre 83,9 milliards le mois précédent, enregistrant ainsi une baisse de 9,5 milliards de DH (11,32%), d’après la dernière revue mensuelle de conjoncture publiée par Bank Al-Maghrib.

L’évolution de la liquidité bancaire traduit le reflux de la monnaie fiduciaire ainsi que l’effet de la décision du Conseil de la Banque centrale d’abaisser le taux de la réserve monétaire de 4% à 2%.

               >>> Lire aussi : Bank Al-Maghrib maintient le taux directeur et lâche un peu de liquidités

L’encours global des interventions de la Banque centrale a atteint 74,5 milliards de DH.

Dans le détail, les injections de la Banque portent sur 67,6 milliards de DH sous forme d’avances à 7 jours ; 2,3 milliards de DH accordés au titre des prêts garantis dans le cadre du programme de soutien au financement de la TPME ; et 4,6 milliards de DH liés à une opération de swap de change réalisée par la Banque. 

Tenant compte de ce qui précède, le taux interbancaire s’est situé à 2,25% en moyenne, demeurant aligné sur le taux directeur.

Les taux des Bons de Trésor continuent de baisser

Le taux des bons de Trésor se sont inscrits en baisse pendant la période analysée, aussi bien sur le marché primaire que secondaire. 

           >>> Lire aussi Bons de Trésor : "La baisse des taux devrait se poursuivre à fin 2019" (CDG Capital)

Taux moyens pondérés des bons du Trésor émis par Adjudication

        Maturités        Octobre 2019        Septembre 2019
     13 semaines             2,17                 2,19
     26 semaines               -                 2,23
     52 semaines             2,28                 2,31
       2 ans             2,35                 2,39
       5 ans             2,51                 2,58
     10 ans             2,89                 2,97
     15 ans             3,20                 3,37
     20 ans               -                 3,61
     30 ans               -                 4,17

Source: Bank Al-Maghrib.

Pour leur part, les taux de rémunération des dépôts à terme ont enregistré une hausse de 9 points à 2,74% pour les dépôts à 6 mois et une diminution de 3 points à 2,99% pour ceux à un an.

D’après les résultats de l’enquête de la Banque centrale auprès des banques relative au troisième trimestre 2019, le taux débiteur moyen global est en hausse de 11 points de base à 5,09%.

Par secteur institutionnel, la hausse des taux assortissant les prêts aux entreprises privées a atteint 12 points et a concerné l’ensemble des catégories de crédit. 

Par taille d’entreprises, les taux ont augmenté de 9 points pour les grandes entreprises et de 12 points pour les TPME. 

Les taux des crédits aux particuliers se sont accrus de 35 points de base, recouvrant un accroissement de 33 points des taux des prêts à l’habitat et une quasi-stabilité de ceux à la consommation.

Ralentissement des dépôts à vue auprès des banques, baisse des DAT

La masse monétaire s’est légèrement repliée à fin septembre. Le rythme de sa croissance est passé de 4,4% en août à 4,2% en septembre. 

Cette évolution est liée au ralentissement des dépôts à vue auprès des banques qui se situent à 561,4 milliards de DH, affichant une progression de 3,8% contre 4,1% un mois auparavant. 

S’ajoute à cela le léger ralentissement de la monnaie fiduciaire dont la progression est passée de 6,8% à 6,4% pour s’établir à 249,7 milliards de DH.

Les dépôts à terme, pour leur part, se sont situés à 151,4 milliards de DH, en baisse de 1,6%, contre un recul de 0,1% un mois auparavant. 

Par ailleurs, les titres des OPCVM monétaires, dont l’encours s’est établi à 54,2 milliards de DH, ont légèrement atténué leur baisse qui passe de 4,5% à 0,2%. 

Les dépôts en devises, quant à eux, ont augmenté de 9% (contre 7,2% un mois auparavant) à 44,1 milliards de DH. 

Les comptes sur carnet ont quasi-stagné pour afficher une progression de de 4% contre 3,9%.

Aller à