Tableau de bord

le 14/10/2019
MASI
MADEX

MASI Pts

medias24

Réalisations mitigées des sociétés cotées au premier semestre 2019. Alors que le chiffre d’affaires agrégé a augmenté, les bénéfices ont reculé sous l’effet des mauvaises performances de plusieurs secteurs.

Les bénéfices des sociétés cotées en baisse de 4% au premier semestre 2019

S.N. | LE 01-10-2019 
Réalisations mitigées des sociétés cotées au premier semestre 2019. Alors que le chiffre d’affaires agrégé a augmenté, les bénéfices ont reculé sous l’effet des mauvaises performances de plusieurs secteurs.

Le premier semestre 2019 peut être qualifié de mauvais pour les sociétés cotées. En avril dernier, les analystes de BMCE Capital prévoyaient une croissance de la masse bénéficiaire de la cote de 4% à 5% pour toute l’année 2019. Si les sociétés cotées ne se rattrapent pas au cours du second semestre, cette prévision ne pourra pas se réaliser.

Au 1er octobre matin, 69 sociétés avaient publié leurs états de synthèse. Delattre Levivier Maroc (DLM) et Stroc Industrie n’ont pas encore annoncé leurs réalisations et SRM a publié un communiqué incomplet.

Ces 69 sociétés ont réalisé un chiffre d’affaires global en hausse de 1,6% ou de 1,9 milliard de DH, s’établissant à 121,5 milliards.

Cinq secteurs ont fortement contribué à cette légère performance :

- Les banques (+1,4 milliards de DH) grâce à la nonne progression du PNB des trois principaux groupes bancaires (Attijariwafa, BCP et BMCE).

- Les assurances (+547 MDH) grâce à l’évolution des primes encaissées par Atlanta et Saham.

- Les hydrocarbures (+485 MDH) suite aux bonnes performances de Total Maroc et Afriquia Gaz.

- Le producteur d’électricité Taqa Morocco a réalisé une progression de 340 MDH de son chiffre d’affaires.

- Le secteur de la distribution (+286 MDH) grâce aux Label’Vie et du tunisien Ennakl Automobiles.

La progression du chiffre d’affaires global aurait pu être plus importante sans les contre-performances de ces trois principaux secteurs :

- L’immobilier (-1 milliard de DH) à cause de la baisse du niveau d’activité d’Addoha et d’Alliances.

- L’agroalimentaire (-358 MDH) en raison de la baisse de régime de Centrale Danone et Lesieur Cristal.

- Les mines (-274 MDH) à cause de la chute des cours des métaux pour Managem et la CMT.

Contribution des différents secteurs à la croissance du chiffre d'affaires semestriel de la cote (en MDH, calculs LeBoursier)
BANQUES 1466,7
ASSURANCES 546,7
PETROLE & GAZ 485,4
ELECTRICTE 340,2
DISTRIBUTION 286,8
Autres 176,3
INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE 116,9
BOISSONS 116,0
INDU. TRANS. & LOGIS 84,0
TECH. DE L'INFORMATION 72,7
HOLDINGS 66,3
STE DE FINANCEMENT 23,4
CHIMIE -2,3
MAT. DE CONSTRUCTION -74,7
TELECOMS -95,0
MINES -274,2
AGROALIMENTAIRE -358,3
IMMOBILIER -1075,5
TOTAL 1901,3

Les sociétés cotées ont fait un léger mieux sur le plan opérationnel. Le résultat d’exploitation agrégé a marqué une hausse de 2,8% ou de 820 MDH, pour s’établir à 30,2 milliards de DH.

Trois principaux secteurs ont eu une contribution positive :

- Les banques (+897 MDH) grâce aux trois établissements précités.

- Les télécoms (+313 MDH) grâce à l’optimisation des coûts opérationnels chez Maroc Telecom.

- Les matériaux de construction (+112 MDH) grâce aux bonnes performances de LafargeHolcim Maroc.

En face, 4 secteurs ont fortement limité l’évolution du résultat opérationnel global :

- Les mines (-358 MDH) en raison de la chute des cours pour les deux compagnies précitées.

- L’agroalimentaire (-202 MDH) à cause de Centrale Danone, Unimer et Lesieur.

- L’immobilier (-139 MDH) à cause des deux promoteurs précités.

- Les hydrocarbures (-136 MDH) en raison de l’impact de la baisse des prix sur la valeur du stock de Total Maroc.

Contribution des différents secteurs à la progression du résultat d'exploitation agrégé de la cote (En MDH, calcul LeBoursier)
BANQUES 897,4
TELECOMS 313,0
MATERIAUX DE CONSTRUCTION 112,5
ASSURANCES 70,2
HOLDINGS 63,0
DISTRIBUTION 50,4
INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE 42,4
TECH. DE L'INFORMATION 11,3
BOISSONS 10,7
STE DE FINANCEMENT 9,5
INDU. TRANS. & LOGIS 8,5
CHIMIE 5,0
Autres 4,8
ELECTRICTE -72,7
PETROLE & GAZ -136,4
IMMOBILIER -139,9
AGROALIMENTAIRE -202,7
MINES -358,8
TOTAL 819,5

Mais au final, les sociétés cotées ont enregistré des bénéfices en baisse de 4,1% ou de 655 MDH, s’établissant à 15,5 milliards de DH.

En cause principalement, les secteurs de l’agroalimentaire (-269 MDH), des mines (-264 MDH) et des hydrocarbures (-143 MDH).

Les distributeurs, les promoteurs immobiliers, Taqa Morocco (à cause d’une variation défavorable du prix du charbon), les compagnies d’assurance (hausse de la sinistralité) et d’autres secteurs ont également enregistré des contre-performances.

Toutes ces mauvaises prestations n’ont pas pu être épongées par les légères amélioration des bénéfices enregistrées par les banques (+174 MDH) et Maroc Telecom (+21 MDH).

Contribution des différents secteurs à l'évolution des bénéfices semestriels agrégés de la cote (En MDH, calcul LeBoursier)
BANQUES 174,7
TELECOMS 21,0
INDU. TRANS. & LOGIS 16,1
TECH. DE L'INFORMATION 13,0
STE DE FINANCEMENT 4,8
CHIMIE 2,6
MAT. DE CONSTRUCTION -4,4
HOLDINGS -6,1
Autres -6,6
BOISSONS -7,0
INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE -7,4
ASSURANCES -8,8
ELECTRICTE -35,5
IMMOBILIER -59,2
DISTRIBUTION -74,1
PETROLE & GAZ -144,0
MINES -264,8
AGROALIMENTAIRE -269,3
TOTAL -655,0

Ainsi, la marge nette globale de la cote s’est dégradée de 0,8 point pour s’établir à 12,7%.

Voici en détails les résultats semestriels 2019 des sociétés cotées.


 

Page d'accueil Actus