Tableau de bord

le 14/10/2019
MASI
MADEX

MASI Pts

medias24

A travers ce chiffre, la banque veut réitérer son engagement en faveur de la TPME. Le PDG d'Attijariwafa bank évoque par ailleurs tout un arsenal de mesures et d'actions en faveur de ce segment d'entreprises, socle de l'économie marocaine.

Mohamed El Kettani : "81% des fournisseurs d'Attijariwafa bank sont des TPME"

Par Sara El Hanafi | LE 23-09-2019 
A travers ce chiffre, la banque veut réitérer son engagement en faveur de la TPME. Le PDG d'Attijariwafa bank évoque par ailleurs tout un arsenal de mesures et d'actions en faveur de ce segment d'entreprises, socle de l'économie marocaine.

A fin juin 2019, les TPME marocaines représentent 81% des fournisseurs d’Attijariwafa bank au Maroc. Un chiffre dont se targue le président du groupe bancaire Mohamed El Kettani, qui présente cette donnée comme étant un nouveau palier franchi dans le soutien fourni par le mastodonte bancaire aux petites entreprises.

"Nous nous engageons autour de principes d’achats responsables, qui reposent sur l’égalité des chances entre les fournisseurs, l’intégrité, la transparence et la lutte contre les conflits d’intérêt" a indiqué Mohamed El Kettani lors de la présentation des résultats semestriels de la banque ce 23 septembre à son siège à Casablanca.

"Et pour garantir plus de transparence, nous avons digitalisé toute notre filière achats, même les appels d'offres", a-t-il ajouté.

A cet exploit, s’ajoute une drastique réduction des délais de paiement, que le patron de la filiale d’Al Mada dit suivre personnellement et méticuleusement. Attijariwafa bank affiche en effet une moyenne de 9 jours de délai de paiement.

"C'est une problématique qui doit être suivie au plus haut niveau, afin de déraciner son mal", avance M. El Kettani. Celui-ci rappelle que les crédits inter-entreprises du secteur privé qui pâtissent de délais de paiement retardés, s'élèvent à 440 milliards de dirhams, soit la moitié de l'ensemble des crédits bancaires à l'économie marocaine.

Dans ce sens, le PDG d'Attijariwafa bank dit avoir lancé une enquête de satisfaction au niveau de son établissement, qui sera désormais annuelle, et qui révèle dans sa première édition que 85% des fournisseurs sont satisfaits de la qualité de leur relation avec la banque.

Sur le volet du financement, Attijariwafa bank revendique près de 120.000 nouveaux crédits TPE distribués ces dernières cinq années, et ce à travers différents leviers, dont l’accompagnement de nombreux programmes étatiques. La banque avance que plus d’une entreprise agréée par les programmes étatiques sur trois est accompagnée par elle.

Par ailleurs, et à fin juin 2019, Attijariwafa bank affiche une part de marché de 66% dans les garanties CCG, avec 9.955 dossiers contre 851 dossiers à fin juin 2018. A fin août dernier, cette part de marché est montée à 70%.

D'une autre part, Attijari affirme consolider la construction d'Attijari Business Link, une plateforme digitale qui donne accès aujourd'hui à 1.000 membres et dont le but est d'accompagner la croissance des TPE et de gérer leur mise en relation avec des donneurs d'ordres même à l'international. La plateforme est d'ailleurs gérée en partenariat avec BPI France.

"L'essentiel pour nous est que la TPE qui se positionne sur des niches d'activité pointues puisse accéder à des marchés internationaux", souligne Mohammed El Kettani.

La banque recense également d’autres mesures de soutien aux petits entrepreneurs, notamment ses centres Dar Al Moukawil (aujourd’hui au nombre de 9), dont le but est d’accompagner, de conseiller, et d’offrir des séminaires thématiques aux TPE, notamment pour la création d’entreprises, le développement de projets, l’accès aux marchés, ou encore l’activation des mécanismes de l’Etat dédiés au soutien des TPE.

La banque continue également son programme "Smart up" pour encourager l’innovation des jeunes, un programme qui compte 6.000 auto-entrepreneurs enrôlés: "Notre ambition est de créer un élan entrepreneurial au Maroc. Il faut régénérer de la croissance économique et cela ne peut venir qu’à travers de nouveaux entrepreneurs", insiste le PDG d'Attijariwafa bank.

Page d'accueil Actus