Séance du 15/11/2019

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

Les taux des Bons de Trésor sont en baisse en comparaison avec l’année précédente. Cette tendance devrait être maintenue durant l’année en cours. Un gestionnaire de fonds de la place nous explique les facteurs derrière cette tendance.

Bons de Trésor : la tendance baissière des taux va se poursuivre d’ici la fin de 2019

Par M. Ett. | LE 05-09-2019 
Les taux des Bons de Trésor sont en baisse en comparaison avec l’année précédente. Cette tendance devrait être maintenue durant l’année en cours. Un gestionnaire de fonds de la place nous explique les facteurs derrière cette tendance.

La courbe des taux continue sa trajectoire baissière entamée depuis le début de cette année. La partie longue de la courbe a été la plus affectée. (Voir tableau ci-dessous)

Evolution de la courbe des taux 

Source: Une société de gestion de la place

Les levées du Trésor restent faibles. Elles ont baissé depuis le début de l’année en cours en comparaison avec la même période de l’année précédente.

Sur le marché primaire, et pour la période janvier-août, les levées brutes sont passées de 58,92 milliards de DH à 44,35 milliards de DH. (Voir tableaux-ci-dessous)

Les levées du Trésor (en MDH) pour la période janvier-août 

* 2018

* 2019


Pour sa part, le taux de satisfaction de la demande est passé de 25% à 18% pendant la période analysée.

A rappeler qu’en 2018, le Trésor a levé plus de 115 milliards de dirhams sur le marché des Bons de Trésor. En comptabilisant les remboursements de la dette qui ont atteint les 85 milliards, les levées nettes ressortent à 29,5 milliards de dirhams à fin 2018.

En commentant cette situation, un gestionnaire de fonds de la place nous a déclaré : «nous avons commencé l’année 2019 sur une baisse des taux très importante. La première vague de baisse a duré deux mois, après il y a eu une stabilisation, et puis on a eu une deuxième vague de baisse qui a duré jusqu’à mai. Depuis ce mois-ci, on est en train de consolider».

Et d'affirmer : « La tendance des taux d’intérêt pour l’année 2019 est fortement baissière en comparaison avec l’année précédente ».

Notre source explique la baisse des taux en 2019 par les éléments suivants :

> La diversification des sources de financement du Trésor 

«Depuis sa dernière sortie à l’international en 2014, le Trésor s’est totalement financé sur le marché local. Pour l’année en cours, le marché s’attend à une sortie à l’international du Trésor ».

               >>> Lire aussi : Levée internationale du Trésor : le montant de la sortie pourrait dépasser le milliard d'euros

S’ajoute à cela « l’avancement du processus de privatisation. Une partie de ce programme est déjà actée. A l’issue de l’opération de privatisation de Maroc Telecom, le Trésor a encaissé presque 9 milliards de DH ».

> Le contexte macro-économique

« Cette année, on évolue dans un contexte macro-économique qui plaide pour le maintien des taux à un niveau bas : on a une inflation qui est basse et une décélération de la croissance économique », explique notre source. 

> La demande des investisseurs

« Les investisseurs institutionnels étaient en début d’année en surliquidité. Et vu l’alternative de placement qui n’existait pas à cause de la tendance baissière qui a régné sur la bourse de Casablanca, la seule alternative qui leur restait c’était d’implémenter leur argent en dettes », continue-t-il. 

Les taux devraient rester bas jusqu'à fin de 2019

Au vu de ce qui précéde, notre interlocuteur estime que « la tendance baissière des taux devrait perdurer d’ici la fin de cette année ». 

« Le marché a, en effet, anticipé cette baisse. On s’attendait à ce que l’offre de titres émis par le Trésor soit très réduite en 2019. Ainsi, tous les éléments qui l’influencent étaient connus depuis le début de cette année. Maintenant, on attend la concrétisation de tous les éléments précités », conclut-il. 

A rappeler que dans une note de recherche portant sur le marché de la dette du Trésor, publiée à la fin de juin 2019, Attijari Global Research (AGR) avait indiqué que « la courbe des taux intègre l’ensemble des informations disponibles. Les investisseurs font écho d’une future accalmie dans l’attente de la réalisation effective des éléments cités », tout en expliquant : 

> qu’un éventuel retard ou un abandon des projets (émission Eurobonds, Partenariat Public-Privé, Privatisation en cours de réalisation) risquerait d’orienter de nouveau le Trésor vers le marché intérieur, poussant vers un nouvel équilibre Offre-Demande ;

> parallèlement, le surplus de cash du marché pourrait être en partie résorbé par les émissions de dette privée, notamment issues des institutions bancaires durant cette année 2019 et des opérations de privatisation qui sollicitent principalement les institutionnels locaux ;

> la poursuite d’une baisse importante des taux comprimerait davantage les spreads actuels. Une situation qui deviendrait dissuasive pour une population d’investisseurs exigeante en termes de rendement. « Un tel désintérêt pourrait mécaniquement redresser la courbe dans le but de retrouver des marges raisonnables».

>>> Lire aussi : Bons du Trésor : la baisse des taux s’accélère, les investisseurs font écho d’une future accalmie