Séance du 09/12/2019

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

L'indice de confiance des ménages du HCP est sur une tendance baissière depuis maintenant un an. Il s’est ainsi établi à 74,9 points à fin juin 2019, contre 79,1 points le trimestre précédant et 87,3 points une année auparavant.

La confiance des ménages s'est fortement dégradée au 2e trimestre 2019 (HCP)

Par S.E.H. | LE 15-07-2019 
L'indice de confiance des ménages du HCP est sur une tendance baissière depuis maintenant un an. Il s’est ainsi établi à 74,9 points à fin juin 2019, contre 79,1 points le trimestre précédant et 87,3 points une année auparavant.

L’indice de confiance des ménages (ICM) du HCP a continué sa détérioration au second trimestre de 2019, suivant la tendance baissière entamée depuis plus d’un an. C’est ce que révèlent les résultats de l’enquête permanente de conjoncture auprès des ménages menée par l'institution dirigée par Ahmed Lahlimi.

L'indice de confiance des ménages s’est ainsi établi à 74,9 points, au lieu de 79,1 points enregistrés le trimestre précédant et 87,3 points une année auparavant.

Source: HCP

"Le recul du niveau de confiance des ménages au cours de ce trimestre procède de la détérioration de tous les indicateurs qui le composent, et ce autant par rapport au trimestre précédent que par rapport au même trimestre de l’année passée", explique le HCP.

Les composantes de l’ICM portent sur la perception par les ménages de l’évolution du niveau de vie, du chômage, de l’opportunité à effectuer des achats de biens durables et de leur situation financière.

C'est ainsi qu'au second trimestre de 2019, 46,2% des ménages déclarent une dégradation du niveau de vie au cours des 12 derniers mois, contre 32,9 % qui déclarent un maintien au même niveau et 20,8% une amélioration. Au cours des 12 prochains mois cependant, 27,3% des ménages s’attendent à une dégradation du niveau de vie, contre 40,6% qui s'attendent à un maintien au même niveau et 32 % à une amélioration.

La conjoncture est toujours perçue par les ménages comme étant peu favorable à l'achat de biens durables. Au second trimestre de 2019, 61,4% des ménages considèrent que le moment n'est pas opportun pour effectuer de tels achats.

Par ailleurs, 62,4% des ménages sondés estiment qu'au second trimestre de 2019, leurs revenus couvrent leurs dépenses, et 3,4% seulement affirment épargner une partie de leurs revenus, alors que 34,2% déclarent s'endetter ou puiser dans leur épargne pour combler leurs dépenses.

Quant à l’évolution de leur situation financière au cours des 12 derniers mois, 32,7% des ménages considèrent qu’elle s’est dégradée. S’agissant de l’évolution de leur situation financière au cours des 12 prochains mois, 31,2% des ménages s’attendent à ce qu'elle s'améliore.

La perception des ménages quant à l'évolution du chômage est pour sa part plus pessimiste: Ce sont 83% des ménages sondés qui s'attendent à une hausse du chômage au cours des 12 prochains mois.

Les difficultés à épargner vont persister

L’enquête du HCP fournit également des données trimestrielles sur la perception des ménages sur d’autres aspects des conditions de vie. Il s’agit en particulier de leur capacité à épargner et de l’évolution des prix des produits alimentaires.

Les opinions restent toujours négatives quant à l'épargne. Au second trimestre de 2019, 16,7% seulement des ménages sondés s'attendent à épargner au cours des 12 prochaines mois.

Par ailleurs, 86,5% des ménages estiment que les prix des produits alimentaires devraient continuer à augmenter au cours des 12 prochains moins, alors que 13,5% seulement prévoient leur maintien au même niveau.

Pour le second trimestre de l'année en cours, ce sont 89% des ménages qui déclarent que les prix des produits alimentaires ont augmenté au cours de l'année précédente, contre une proportion minime (0,1%) qui ressent leur diminution.

Aller à