OCP: Forte hausse de 38% du chiffre d’affaires à fin septembre

| Le 30/11/2021 à 16:09
Le groupe a profité de la reprise de la demande mondiale et de la bonification des prix de vente sur la roche, les engrais et l'acide. Les chiffres d'affaires ont progressé sur tous les segments. En plus de cela, l'optimisation des coûts de production a permis de faire progresser de 9 points la marge d'EBITDA du groupe à 42%.

Le phosphatier affiche à fin septembre, des indicateurs en très forte amélioration. Le chiffre d’affaires sur la période atteint 57 646 millions de dirhams en progression de 38% par rapport à la même période l’an dernier. « Cette performance s’explique principalement par la hausse des prix de vente de toutes les catégories de produits, ce qui a largement compensé la baisse des volumes exportés d’engrais d’une année sur l’autre » explique le groupe. Le groupe précise que l’Amérique du Sud représentait 38% des exportations d’engrais du Groupe, et l’Afrique et l’Asie représentaient respectivement 21% et 18%, en hausse par rapport à la même période de l’exercice précédent.

Dans le détails, le chiffre d’affaires ‘Roches’ du groupe a progressé de 25% notamment grâce à la hausse des prix. De son côté, le chiffre d’affaires ‘Engrais’ a progressé de 41% par rapport à fin septembre 2020. Les engrais phosphatés représentaient une part de 60% du chiffre d’affaires total à fin septembre 2021, avec une hausse de production des produits de spécialité, totalisant 37% des exportations d’engrais, contre 30% pour la même période en 2020

L’acide phosphorique, lui, a enregistré une hausse de 47% de son chiffre d’affaires grâce à une bonification des prix et des volumes de ventes.

La marge brute du groupe bondit de 41% à 37 875 millions de dirhams, tirée par la hausse des prix de vente et l’optimisation opérationnelle du groupe. « Cela a permis de largement neutraliser la hausse des prix des matières premières, à savoir, l’ammoniaque et le soufre » précise OCP.

La marge d’EBITDA quant à elle affiche une forte progression de 9 points pour se fixer à 42%. L’EBITDA progresse de 79% sur la période à 24 478 millions de dirhams, toujours poussé par la hausse des prix de vente et l’optimisation des coûts de production.

In fine, « le résultat d’exploitation s’est élevé à 17 735 millions de dirhams, en hausse significative par rapport aux
4 008 millions de dirhams réalisés l’année dernière » explique le groupe. Cette forte hausse s’explique en partie par le fait qu’à fin septembre 2020, le résultat d’exploitation intégrait une charge non-récurrente de 3 milliards de dirhams au fonds Covid-19.

Les investissements à fin septembre s’élèvent à 7 126 millions de dirhams, en hausse de 11% par rapport à la même période en 2020.

lire aussi
  • | Le 20/1/2022 à 18:14

    Immobilier : teintée d’incertitude, une croissance molle est attendue en 2022

    L’immobilier s’est bien redressé en bourse en 2021 après une forte chute en 2020. L’effet rattrapage s’est au global également amorcé sur les indicateurs des immobilières cotés. Mais cette année, une croissance molle est attendue du fait d’une faible visibilité et d’un pouvoir d’achat érodé des ménages. Les acteurs reste pendus aux éventuelles annonces du nouveau gouvernement concernant le secteur.
  • | Le 20/1/2022 à 18:08

    Bourse : la progression du marché devrait se situer entre 5% et 10% en 2022 (M.S.IN)

    La société de bourse M.S.IN anticipe une poursuite de la progression du marché boursier en 2022. Cette croissance devrait être comprise entre 5% et 10%. Analyse.
  • | Le 19/1/2022 à 18:10

    Une hausse de 8% du besoin de financement brut moyen du Trésor attendue en 2022 (AGR)

    AGR analyse les principaux postes de recettes et de dépenses de l’Etat dans le cadre de la Loi de Finances 2022. La hausse des recettes fiscales cette année devrait couvrir l’augmentation des dépenses courantes. Le solde ordinaire repasserait dans le positif pour la première fois depuis 2019. In fine, tablant sur un déficit budgétaire contrôlé en 2022, et sur la capacité du Trésor à se financer sur le marché domestique, le besoin brut de financement du Trésor devrait être de 159 MMDH.
  • | Le 19/1/2022 à 15:22

    Un projet d'OPA sur les actions Lydec sera déposé le 21 janvier

    Après avoir été suspendue de la bourse le 14 janvier dans l'attente d'annonces, Lydec informe que Veolia détient désormais 86,22% du capital de Suez (actionnaire majoritaire de Lydec). Le règlement-livraison des titres objet de l’offre est intervenu le 18 janvier 2022. De fait, un projet d’offre publique d’achat sur les actions Lydec sera déposé dans les 3 jours qui suivent, à savoir le 21 janvier.