Tableau de bord

le 19/09/2019
MASI
MADEX

MASI Pts

medias24

Les analystes d’Attijari Global Research (AGR) valorisent l'action Sonasid à 700 DH, ce qui lui confère un potentiel de croissance en bourse de 95% par rapport à son cours du 26 mars. Ils maintiennent ainsi leur recommandation d'acheter le titre. Voici leur argumentaire.

Sonasid : Une hausse potentielle en bourse de 95%, selon Attijari

Par A.L. | LE 26-03-2019 
Les analystes d’Attijari Global Research (AGR) valorisent l'action Sonasid à 700 DH, ce qui lui confère un potentiel de croissance en bourse de 95% par rapport à son cours du 26 mars. Ils maintiennent ainsi leur recommandation d'acheter le titre. Voici leur argumentaire.

La filiale de recherche d’Attijariwafa bank vient de publier une note de recherche pour maintenir sa recommandation d'acheter le titre de Sonasid après la publication de ses résultats annuels 2018.

Selon les analystes d’AGR, le décrochage du titre Sonasid en bourse depuis le début de l'année offrirait des points d’entrée uniques pour les investisseurs à moyen et long termes.

Il convient de noter qu’à l’heure où nous mettons en ligne cet article, le titre affiche une variation Year-to-date de -22,6%, et se négocie à 359 DH.

Evolution du cours de Sonasid (3mois)

Source: LeBoursier

La conviction de l’équipe repose sur les arguments suivants : 

> «Nous croyons en la cyclicité du secteur sidérurgique et en l’orientation du marché marocain vers davantage de protectionnisme à l’image de la tendance mondiale», souligne-t-on.

Selon AGR, l’industrie sidérurgique marocaine fait face à deux contraintes majeures : d’une part, une situation de surcapacité face à une demande peu dynamique, et d’autre part, le non alignement du Maroc sur le nouveau seuil des droits de douane initié par les États-Unis et adopté par une série de pays. Il s’agit d’un droit de 25% sur le rond à béton contre 10% en moyenne pour le Maroc. 

Dans ces conditions, «la profitabilité de l’industrie sidérurgique au Maroc demeure en dessous des niveaux économiquement viables».

«Pour le cas de Sonasid, il s’agit d’une marge d’EBE 2018 de 5% contre 18% pour notre benchmark de sidérurgistes à l’international», notent les analystes.

> Sonasid entame un nouveau cycle de dividende à travers l’adoption d’un payout optimal. Au cours actuel, "les investisseurs pourraient sécuriser des niveaux de rendement attractifs" ; 

Les analystes rappellent que le résultat net social récurrent, sur lequel repose la distribution des dividendes, affiche un repli limité de -12% à 71 millions de dirhams. 

«Tenant compte d’un bilan désendetté et de la confirmation du retour aux bénéfices, Sonasid renoue avec les dividendes pour la première fois depuis 2014. Au titre de 2018, le DPA proposé ressort à 12,9 DH équivalent à un D/Y de 4,3%», indique-t-on.

> Avec un multiple normatif VE/EBE de 6,2x pour l’industrie sidérurgique à l’international, et tenant compte d’un EBE cible pour la Sonasid révisé à 450 MDH, le cours objectif ressort à 700 DH, offrant un potentiel d’appréciation du titre en bourse de +133% par rapport au cours observé le 22 mars dernier (95% par rapport au cours du 26 mars).

A titre de rappel, Sonasid a réalisé une croissance positive de son chiffre d’affaires de 3,1% à 3,8 milliards de dirhams dans un marché marqué par une baisse de la consommation du rond à béton.

«À l’origine de cette évolution, les gains de parts de marché par l’opérateur historique en raison de la non répercussion du renchérissement des coûts de la ferraille sur le prix des produits finis. Durant l’année 2018, cet intrant a augmenté de plus de 12% sur le marché international», explique l’équipe d’AGR.

Page d'accueil Bourse