Page d'accueil Bourse

La Bourse de Casablanca affiche la 7e plus forte baisse des places arabes au titre du premier semestre

medias24

Le Fonds monétaire arabe (AMF) vient de publier, comme à l’accoutumée, son rapport sur les bourses arabes au titre du 2e trimestre 2018. La place casablancaise a enregistré la 7e plus forte baisse des 16 principales bourses arabes durant le premier semestre, avec un recul de 4,12%. Détails du Benchmark.

Le Fonds monétaire arabe (AMF) vient de publier, comme à l’accoutumée, son rapport sur les bourses arabes au titre du 2e trimestre 2018. La place casablancaise a enregistré la 7e plus forte baisse des 16 principales bourses arabes durant le premier semestre, avec un recul de 4,12%. Détails du Benchmark.

Sur les six premiers mois de l’année en cours, AMF composite Index a progressé de 22%. L’indice regroupe les 16 principales bourses arabes à savoir celles du Maroc, de la Tunisie, de l’Egypte, du Qatar, de l’Arabie Saoudite, du Liban, du Soudan, de la Syrie, de l'Algérie, des Emirats arabes-unis, de la Jordanie, de Oman, de Bahrain, du Kwait et de la Palestine.

Il convient de souligner que le poids du marché marocain dans l’AMF Index est de 5,7% avec 25 entreprises prises en compte sur 75.

L’évolution favorable de cet indice trouve son origine dans la hausse de l’indice AMF de Tunis, de l’AMF de l’Arabie Saoudite et de l’AMF de l’Egypte de 20%, 9,9% et 6,86% respectivement.

En revanche, l’évolution de l’indice composite a été ralentie par le retrait de l’indice AMF de Damas (Syrie) de 53%, de celui de Khartoum (Soudan) de 47%, et de celui de Beirut (Liban) de 11,5%.

La Bourse de Tunis cartonne durant le premier semestre 2018

Par rapport aux indices locaux, le Benchmark fait ressortir que la hausse la plus importante, durant la période étudiée, a été enregistrée par l’indice principal de la bourse de Tunis (+28,3%). Celle-ci a été suivie par Khartoum Stock Exchange qui a affiché +21,5% à fin juin 2018. Arrive en troisième place Saudi Stock Exchange avec une progression de 15% de son indice principal (voir le graphique et le tableau ci-dessous).

S’agissant des places arabes qui ont connu les plus fortes baisses durant le premier semestre 2018, la bourse de Kuwait arrive en tête de la liste avec une variation de -22,6% suivie par Dubai Stock Exchange qui affiche -15,9% à fin juin 2018. Pour Muscat Stock Exhange (Omman), l’indice principal de la place affiche une baisse de 10,4%.

Notons que durant cette période, le Masi, indice phare de la Bourse de Valeurs de Casablanca a reculé de 4,12%, soit la 7e baisse la plus importante parmi les 16 places arabes.

Evolution des indices locaux des bourses arabes au premier semestre 2018

 

Chiffres: AMF; Calcul: LeBoursier

Une capitalisation boursière de 529 milliards de dollars pour l'Arabie Saoudite

En terme de capitalisation, la bourse de l’Arabie Saoudite s’accapare 43,5% de la capitalisation globale des bourses arabes avec une somme de 529 milliards de dollars, suivie par Qatar Exchange dont la part s’élève à 11%. Arrive ensuite Abu Dhabi Securities Market dont la capitalisation représente 10% du total. Pour la capitalisation de la place Casablancaise, elle ne représente que 5,25% de la totalité (voir tableau ci-dessous).

Source: AMF

Par rapport au nombre de sociétés cotées pour chacune des places arabes à fin juin 2018, la bourse de l’Egypte compte 256 entreprises, celle du Kuwait 216 sociétés. Saudi Stock Exchange et Amman Stock Exchange rassemblent 195 et 194 compagnies respectivement (voir tableau ci-dessous). 

Pour rappel, le nombre de sociétés cotées à la Bourse de Casablanca s’élève à 75 seulement.

Source: AMF

Le rapport du Fonds Monétaire Arabe sur les bourses arabes au titre du 2e trimestre est consultable ici.

Marché de change
Journée du 15-10-2018