Page d'accueil Bourse

Taqa Morocco: Un titre sous-évalué, selon Attijari

medias24

Pour les analystes d’Attijari Global Research (AGR), Taqa Morocco reste un titre sous-évalué à la Bourse de Casablanca eu égard à la résilience de son Business model, à sa politique de distribution de dividendes stable sur le long terme et à sa stratégie d’investissement active sur le moyen terme. AGR estime que la valeur dispose d’un potentiel de croissance en bourse de 32%.

Pour les analystes d’Attijari Global Research (AGR), Taqa Morocco reste un titre sous-évalué à la Bourse de Casablanca eu égard à la résilience de son Business model, à sa politique de distribution de dividendes stable sur le long terme et à sa stratégie d’investissement active sur le moyen terme. AGR estime que la valeur dispose d’un potentiel de croissance en bourse de 32%.

AGR maintient sa recommandation d’acheter le titre Taqa Morocco avec un cours cible de 1.100 DH, offrant un potentiel d’appréciation en bourse de 32% par rapport à un cours de 835 DH, observé le 18 septembre.

«Nous considérons que le titre Taqa Morocco est sous-évalué par rapport au marché Actions marocain», indiquent les analystes d’AGR.

Trois raisons soutiennent ce constat :

> Un Business model fortement résilient, permettant au titre de devenir aujourd’hui une "alternative incontournable" pour les gérants afin de rééquilibrer le profil risque de leurs portefeuilles Actions ;

> Une politique de distribution stable sur le long terme qui se reflète à travers un payout au-dessus des 90% et un D/Y récurrent autour des 5%. Ce niveau de rendement disposerait d’un risque de volatilité nettement inférieur à celui du marché ;

> Une stratégie d’investissement active sur le moyen terme, offrant une certaine visibilité en termes de continuité de l’activité sur un horizon long terme.

Notons que depuis le début de l’année, le titre Taqa Morocco affiche une contre-performance de -8,7% (observée à la clôture de la séance du 19 septembre), moins importante que celle enregistrée par le marché (-9,6%). Le volume drainé par la valeur durant cette période s’élève à près de 340 MDH.

D’autres analystes de la place sollicités par LeBoursier nous avaient confirmé que cette baisse est passagère et non significative; la valeur reste très appréciée surtout par les institutionnels. Ils estiment que Taqa Morocco est une valeur de rendement de fond de portefeuille avec un risque extrêmement faible.

    >> Lire également: Taqa Morocco séduit toujours les investisseurs

    >> Lire également: Taqa Morocco parmi les meilleures poches de placement en 2018 (Attijari Global Research)

Le graphique ci-dessous, généré par LeBoursier, illustre l’évolution du cours de Taqa Morocco sur une année :

Il convient de noter que le ratio P/E (Price to Earning) de la valeur ressort à 21,4 fois, soit un niveau supérieur à celui du marché.

Une baisse visible des charges d’intérêt, soutenant la capacité bénéficiaire

Selon AGR, Taqa Morocco affiche une régularité appréciable de ses bénéfices et ce, depuis son introduction en bourse en 2013.

«Au-delà du profil résilient de son business model, le groupe tire profit de la qualité de sa signature et de la maîtrise de son BFR pour réduire ses charges d’intérêt», indique la note de recherche d’AGR.

Son résultat financier est passé de -326 MDH au S1-2017 à -287 MDH au S1-2018.

Une croissance du CA soutenue par l’amélioration du taux de disponibilité

Pour rappel, le premier producteur privé de l’électricité au Maroc affiche un chiffre d’affaires consolidé de 4,2 MMDH au premier semestre 2018, en hausse de 2,5% par rapport à la même période un an auparavant. Le RNPG augmente pour sa part de 1,3% à 543 MDH. 

    >> Lire également: Taqa Morocco: résultats en petite hausse au premier semestre 2018

«Les résultats semestriels de l’opérateur sont en ligne avec nos prévisions 2018 à travers des taux de réalisation autour de 50% et ce, pour l’ensemble des indicateurs financiers», commentent les analystes d’AGR.

Ils expliquent que cette orientation positive des résultats est justifiée en partie par la bonne performance opérationnelle de l’ensemble des unités 1 à 6 durant le S1-2018.