Page d'accueil Bourse

Bourse: La SMI perd 42% depuis la publication de son profit warning

medias24

Depuis son alerte sur ses résultats semestriels 2018, la Société Métallurgique d'Imiter (SMI), filiale de Managem, a perdu 45% en bourse quoi que le volume drainé n’est pas très significatif. Le cours de la société mère a également été affecté négativement juste après la publication du profit warning avant se redresser légèrement. Round-up.

Depuis son alerte sur ses résultats semestriels 2018, la Société Métallurgique d'Imiter (SMI), filiale de Managem, a perdu 45% en bourse quoi que le volume drainé n’est pas très significatif. Le cours de la société mère a également été affecté négativement juste après la publication du profit warning avant se redresser légèrement. Round-up.

A clôture de la séance de ce vendredi 14 septembre, la Société Métallurgique d'Imiter (SMI), filiale de Managem, a perdu 41,7% en bourse depuis la publication de son profit warning, le 11 juillet dernier. Celui-ci alertait sur une baisse de 250 MDH de son chiffre d’affaires et de 200 MDH du résultat net du premier semestre 2018. Néanmoins, le volume de titres drainé en bourse ressort à 7,9 MDH seulement.

Notons que depuis fin juillet, le cours de SMI est resté quasi stable. (voir graphique ci-dessous).

Evolution du cours de la SMI sur une période de 3 mois

Source: LeBoursier

La société avait précisé que son activité a été marquée par une baisse de 41% des teneurs des tonnages traités durant le 1er semestre. Cette tendance devrait se maintenir sur le 2e semestre si la teneur du minerai extrait n’affiche pas d’amélioration d’ici la fin d’année, avait-elle indiqué.

Depuis le début de l’année en cours, SMI affiche un retrait de 44%.

Pour rappel, BMCE Capital Research avait déjà recommandé aux investisseurs d’alléger le titre dans leurs portefeuilles dans son dernier "Stock guide" des principales valeurs marocaines, publié en mois d’avril dernier.

    >> Lire également: Industrie minière: Voici les recommandations de BMCE Capital Research

La raison étant la baisse prévue de la production de la société en 2018 devant certainement impacter ses résultats.

«L’effet prix positif devrait être limité et largement neutralisé par l’effet volume qui devrait être négatif», avait précisé la banque d’affaires.

De plus, celle-ci avait également mis en avant la cherté du titre qui traite à des niveaux de P/E (Price/Earning) supérieurs à ceux du marché. Ce ratio était de l’ordre de 21 fois en 2017, contre 16 fois en 2016.

Par contre, BMCE Capital Research estime que la société continue de disposer d’une santé financière solide.

Rappelons que le résultat net de la SMI s’est établi, en 2017, à 239 MDH, en recul de 18% par rapport à 2016. Le chiffre d’affaires, quant à lui, s’est élevé à 1,12 MMDH, en légère hausse de 2%.

    >> Lire également: SMI: Résultats impactés par les couvertures de change

En bourse, l’impact du profit warning de la SMI est neutralisé pour Managem

Il convient de signaler que même le cours de Managem avait entamé une tendance baissière juste après la publication du profit warning.

    >> Lire également: Le cours de Managem plonge après la publication du profit warning de la SMI

La société mère avait été impactée bien avant sa filiale eu égard à sa liquidité comparativement à la SMI qui est cotée suivant le mode fixing (le cours n’est pas calculé en temps réel tout au long de la séance).

En seulement trois séances de cotation (à partir de la publication du profit warning), Managem avait cédé plus de 22% suite à l’échange de 6.229 actions.

La situation s'est légèrement redressée à partir du 16 juillet (voir graphique ci-dessous), mais le cours de la société n'a pas retrouvé son niveau d'avant, entre autres en raison de la méforme du marché boursier dans sa globalité.

Evolution du cours de Managem sur une période de 3 mois

A la date du 14 septembre, la contre-performance annuelle de Managem est de -28,4%. Le volume drainé pendant cette période s’établit à 33 MDH.

Depuis la publication du profit warning, Managem a cédé 22% sur le marché Casablancais.

A titre de rappel, l’avis de BMCE Capital Research concernant Managem est favorable contrairement à sa filiale. La banque a recommandé d’accumuler le titre dans les portefeuilles, et ce, en grande partie grâce au contexte international favorable à la fermeté des cours des métaux et à la flambée des cours du Cobalt portés par les bonnes perspectives du marché des véhicules électriques.

Les arguments appuyant l’avis positif de la banque d’affaires concernent également la stratégie de développement "ambitieuse" du groupe baptisée «vision 2020», le lancement de certains projets d’envergure notamment dans l’or (TRI-K et Soudan) et le cuivre (Tizert) ainsi que la volonté du groupe d’accélérer son développement via des partenariats stratégiques avec d’autres opérateurs internationaux.

Rappelons que Managem avait généré un résultat de 879 MDH en 2017, un résultat qui a triplé par rapport à 2016, en grande partie grâce à la cession exceptionnelle d’un actif (vente de 61,2% du capital de Lamikal basée au Congo) dont le montant s’élève à 1 MMDH.

Le chiffre d’affaires, pour sa part, avait enregistré une hausse de 19% à 5,2 MMDH à fin 2017.

    >> Lire également: Managem: bonnes performances opérationnelles amplifiées par le produit d'une cession