Page d'accueil Bourse

Bourse: CFG Bank maintient ses prévisions de 5% à 10% de croissance en 2018

medias24

Dans un marché à tendance baissière, les pronostics de CFG Bank portant sur une performance comprise entre 5% et 10% en 2018 sont maintenus, selon Bachir Tazi, Directeur de CFG Bank Capital Markets. Pas de révision des prévisions avant la publication des résultats semestriels des sociétés cotées et la décision du gouvernement au sujet du retour au plafonnement des marges des pétroliers.

Dans un marché à tendance baissière, les pronostics de CFG Bank portant sur une performance comprise entre 5% et 10% en 2018 sont maintenus, selon Bachir Tazi, Directeur de CFG Bank Capital Markets. Pas de révision des prévisions avant la publication des résultats semestriels des sociétés cotées et la décision du gouvernement au sujet du retour au plafonnement des marges des pétroliers.

En début d’année, CFG Bank avait livré une analyse du marché boursier où ce dernier doit poursuivre en 2018 sa tendance haussière entamée en 2016 et confirmée en 2017. Selon leurs prévisions, le Masi devrait évoluer dans une fourchette comprise entre 5% et 10%.

Ces prévisions sont-elles toujours valables après presque 6 mois d’attentisme et d’atonie ? Bachir Tazi, Directeur de CFG Bank Capital Markets nous répond.

Selon lui, les prévisions de performance du marché étaient basées sur plusieurs hypothèses «valables à l’époque», à savoir une croissance de la masse bénéficiaire des sociétés cotées de 5% à 6%, une croissance économique située, en 2018, entre 3,5% à 4% et une stabilité au niveau de la courbe des taux des bons du Trésor.

«La situation des taux des bons du Trésor n’a pas changé et les projections sont toujours les mêmes: on table sur une stabilité des taux au moins jusqu’à fin 2018», commente Bachir Tazi.

Aussi, il ajoute: «Les prévisions de croissance économique sont toujours réalisables sauf en cas d'événement majeur».

S'agissant de la masse bénéficiaire des sociétés cotées, «nous allons avoir une première indication à travers les résultats semestriels qui confirmeront ou non nos prévisions», souligne-t-il.

M. Tazi n’a pas manqué de rappeler qu’il y a des éléments à prendre en compte sur ce point, tels que le mouvement de boycott qui affectera, selon lui, les résultats financiers de Oulmès et de Centrale Danone qui a déjà émis un profit warning.

D’autre part, la décision du gouvernement de retourner au plafonnement des marges des distributeurs pétroliers risque d’impacter également la masse bénéficiaire.

«C’est très difficile de se prononcer avant la publication des résultats semestriels et la décision du gouvernement au sujet du secteur des hydrocarbures», hésite notre interlocuteur.

«Ce qui est sûr c’est que pour l’instant, on maintient les mêmes projections quant à la performance du marché oscillant entre 5% et 10% d’ici à la fin de l’année», nous confirme le Directeur de CFG Bank Capital Markets.

Notons, par ailleurs, que la situation à l’international est également susceptible de pousser les analystes à réviser leurs prévisions, notamment l'évolution des cours du pétrole et du dollar.


 

Marché de change
Journée du 15-10-2018