Séance du 03/03/2021

Indices

MASI
MADEX

MASI Pts

Les plus fortes variations

medias24

Dans sa gestion de la crise sanitaire et économique, le Maroc a su se hisser parmi les premiers des pays africains et de la région MENA, selon une note du HCP. Cependant, cela a davantage coûté à sa croissance économique.

HCP : Le Maroc parmi les premiers pays d’Afrique et de la région MENA en termes de réponse à la crise du Covid-19

B.B | LE 18-01-2021 
Dans sa gestion de la crise sanitaire et économique, le Maroc a su se hisser parmi les premiers des pays africains et de la région MENA, selon une note du HCP. Cependant, cela a davantage coûté à sa croissance économique.

Dans une note diffusée ce lundi, le Haut-Commissariat au Plan (HCP) évoque l’approche de l'impact de la pandémie et des effets de son mode de gestion sur la croissance économique. La note s’inspire d’un travail développé par l’Université d’Oxford. Pour mesurer les efforts entrepris par les Etats dans leur lutte contre la propagation de la pandémie, l’institution a créé l’indice « Oxford ».

L’Université d'Oxford a en effet conçu l’outil (L'OxCGRT) pour suivre et comparer les réponses politiques face à la pandémie à travers le monde. Cet outil recueille des informations accessibles au public sur 19 indicateurs. Les données sur les 19 indicateurs ont été agrégées dans un ensemble de 3 principaux axes : les mesures de confinement et de santé adoptées par les pouvoirs publics, le soutien économique et la rigueur des citoyens.

L’indice a été combiné avec d’autres indicateurs reflétant l’ampleur de la pandémie sur un benchmark de 15 pays. Il en ressort que selon cet indice, le Maroc fait parti des premiers pays d’Afrique et de la région MENA sur ses réponses face à la crise de la Covid-19.

L’analyse des principaux axes de l’indice (en base 100) indique que les efforts déployés pour faire face à la crise au Maroc sont globalement conséquents. Selon les trois principaux critères de l’indice Oxford, le Maroc affiche les scores moyens suivants (sur la période du 1er Avril au 21 Décembre 2020, ndlr): Indice de confinement et de santé : 67,5 ; Indice de soutien économique : 67,8 ; Indice de rigueur 73,6. Le Maroc affiche également sur le critère de réponse globale du gouvernement, un score aux alentours de 68. Ces scores aux indices de réponses face à la crise le place loin devant le continent Africain ou la région MENA.

En effet, les scores de l’Afrique selon cet indice, sont les suivants : Indice de confinement et de santé : environ 56 ; Indice de soutien économique : environ 35 ; Indice de rigueur environ 61. La réponse globale du gouvernement se situe pour l’Afrique à environ 54.

Pour la Région MENA les scores sont les suivants : Indice de confinement et de santé : environ 59 ; Indice de soutien économique : environ 38 ; Indice de rigueur environ 67. La réponse globale du gouvernement se situe pour la région MENA à environ 54.

« L’analyse de ces 3 principaux axes du dispositif OxCGRT d’Oxford montre que le Maroc a déployé un effort considérable en termes de vigilance, de réponses socio-économiques et de mesures sanitaires instaurées » indique le HCP.

Ces scores ont été obtenus avec des indicateurs pandémiques relativement élevés. La note  souligne que le Maroc fait partie des pays qui sont fortement touchés par le virus mais qui maitrisent l’évolution de la pandémie. En effet, le HCP pointe, au 10 décembre, « un cumul de près de 11.000 infections par million d’habitant contre une moyenne mondiale de 9.000, ainsi qu’une dynamique de propagation de la pandémie au Maroc qui semble se stabiliser en fin d’année, au regard de la progression moyenne du nombre de contaminations enregistrées sur la dernière décade ».

Cette bonne réponse du Maroc à la crise engendrée par la pandémie a cependant eu un coût élevé. Selon l’indice Oxford, le Maroc se trouve à la 4ème position des pays les plus affectés en terme d’écart de croissance entre 2019 et 2020 avec -9,50%. A titre de comparaison, la moyenne de l’indice des 15 pays se situe à -8,12%. L’écart de croissance de l’Arabie Saoudite est de -5,70% et celui de l’Afrique du Sud est de -8,28%.

>>> Lire aussi: Croissance économique en 2021 : Les scénarios du HCP en fonction de l'évolution de la pandémie

Aller à
Atlanta