Tableau de bord

le 19/09/2019
MASI
MADEX

MASI Pts

medias24

CDG Prévoyance a organisé ce lundi 24 juin une nouvelle édition de son forum dédié à la prévoyance pour débattre du rapport des marocains à leur retraites et à leurs aînés. Des données assez glaçante y ont été exposés. Compte rendu. 

 

Prévoyance : la CDG incite les jeunes à se mobiliser pour leur retraite

Prévoyance : la CDG incite les jeunes à se mobiliser pour leur retraite
Abdellatif Zaghnoun, DG de la CDG
Par Abir Labied | LE 24-06-2019 
CDG Prévoyance a organisé ce lundi 24 juin une nouvelle édition de son forum dédié à la prévoyance pour débattre du rapport des marocains à leur retraites et à leurs aînés. Des données assez glaçante y ont été exposés. Compte rendu.

Cet évènement, qui a connu la participation d’Ahmed Reda Chami, Président du CESE et de Hassan Boubrik, Président de l’ACAPS, s’est articulé autour de deux problématiques majeures : la première se rapportant au rapport des jeunes actifs à la préparation de leurs projets de retraite, et la seconde au changement socio- démographique et économique lié à la nucléarisation des ménages.

Au moment où le débat national sur les retraites est prédominé par les questions techniques en lien notamment avec le processus de la réforme, la CDG a fait le choix d’aborder cette thématique à travers le prisme anthropologique et social, tout aussi important pour la construction d’un écosystème des retraites "équitable".

Dans son intervention, Abdellatif Zaghnoun, Directeur général de la CDG, a dressé un bilan du contexte national et des contraintes (faiblesse de la couverture retraite et santé) qui pèsent sur la prise en charge future des séniors.

Selon lui, le contexte national ne semble pas encore totalement prêt face au phénomène de vieillissement qui connaitra une accélération très forte au cours des 30 ans prochaines années et posera deux problématiques majeures au secteur de la protection sociale : aussi bien en matière de retraite que de santé, le Maroc devra relever le défi de l’extension de la couverture de la population concernée.

Un marocain sur quatre aura plus de 60 ans en 2050

Le Maroc est souvent présenté comme étant un pays jeune, rappelle le DG de la CDG. Cela sera de moins en moins vrai dans les années à venir. Le phénomène de vieillissement se poursuivra, de sorte qu’en 2050, près d’un marocain sur quatre aura plus de 60 ans, équivalent en nombre à un peu plus de 10 millions de personnes, selon les chiffres cités par M. Zaghnoun.

En 2017, près de 2,8 millions de citoyens marocains ne disposaient pas de pension de retraite. Une frange de la société dont la vulnérabilité est accentuée par le fléchissement de l’état de santé, la transition des structures familiales vers des modèles plus nucléaires et la précarité due à l’arrêt de l’activité.

Cet état des lieux souligne la faiblesse de la couverture d’une catégorie démographique en pleine croissance, et met la lumière sur le défi que représente l’extension du taux de couverture de cette population vulnérable pour le secteur des retraites.

Durant le débat, l’accent a été mis également sur les solidarités familiales qui ont joué, dans le passé, un rôle important de prise en charge des personnes âgées, et qui commencent à connaitre, au gré des mutations sociales du pays, un certain fléchissement.

Dès lors, la question de la mise en place des politiques et des instruments pour raffermir les principes et les valeurs de solidarité au profit du grand âge a été évoquée.

"Les jeunes devraient se mobiliser de plus en plus"

Dans le même sillage, il faut dire que rares sont les jeunes actifs qui se préoccupent de planifier leur retraite, et de plus en plus de jeunes professionnels s’interrogent sur la capacité du système de retraite actuel à leur fournir une retraite suffisante une fois retraités. 

Cette réticence à investir dans un lendemain qui paraît lointain et le manque de confiance dans le modèle de retraite sont deux paramètres qui ont été également abordés lors du Forum CDG Prévoyance.

Ainsi, les différents intervenants incitent les jeunes actifs à entreprendre les démarches nécessaires afin de bien préparer leur retraite et leur faire prendre conscience sur les décisions et les choix à faire afin d’anticiper sur les changements qui vont advenir dans la vie du futur retraité. 

Par ailleurs, notons que CDG Prévoyance ambitionne de mettre en place une enquête à l’échelle nationale, complémentaire des dispositifs statistiques déjà en place et dont les résultats permettraient de mieux qualifier les conditions des personnes âgées et les besoins qui en découlent, les leviers de l’épargne, les disparités régionales et la nature des relations d’entraide entre générations.
 

Page d'accueil Actus