Tableau de bord

le 19/09/2019
MASI
MADEX

MASI Pts

medias24

Une stratégie de communication autour du paiement mobile, destinée aux commerçants, est entrain d'être finalisée par la Banque centrale. En attendant l'adoption de ce moyen de paiement par cette catégorie, les opérateurs ne lanceront pas l'offre exclusivement aux particuliers.

Le lancement du paiement mobile tarde à cause des offres pour les commerçants

Par Sara El Hanafi | LE 19-06-2019 
Une stratégie de communication autour du paiement mobile, destinée aux commerçants, est entrain d'être finalisée par la Banque centrale. En attendant l'adoption de ce moyen de paiement par cette catégorie, les opérateurs ne lanceront pas l'offre exclusivement aux particuliers.

Le paiement mobile tarde à démarrer au Maroc. Les solutions de plusieurs opérateurs sont déjà prêtes et l'interopérabilité assurée, mais l'on attend que l'offre destinée aux commerçants soit finalisée.

"Plusieurs offres sont prêtes et sont déjà interopérables entre elles", nous indique une source professionnelle. "Mais lancer ces offres alors que le paiement commerçant n'est pas encore totalement prêt, fera que le paiement mobile sera perçu comme un simple service de transfert d'argent entre particuliers", ajoute notre source, qui précise qu'une telle situation pénalisera les opérateurs spécialisés en transfert d'argent.

Notre interlocuteur indique qu'une stratégie de communication destinée aux commerçants est en train d'être finalisée par la Banque centrale. Elle porte sur trois objectifs: la vulgarisation du concept, l'éducation, et surtout l'instauration de la confiance envers ce nouveau moyen de paiement.

>>Lire aussi: Le paiement mobile n'est toujours pas opérationnel: les raisons du blocage

Notre interlocuteur indique par ailleurs que ce sont huit opérateurs qui ont complété leurs offres: CIH Bank (à travers WePay), la Banque populaire (BPAY), BMCE Bank (DabaPay), Crédit Agricole du Maroc (Beztam-E), Wafacash (Jibi), en plus d'Al Barid Bank et sa filiale Barid Cash, et de la Société Générale qui n'ont pas dévoilé d'offres au grand public.

Rappelons que parmi les banques, Attijariwafa Bank a choisi de garder l'activitié exlusive à sa filiale Wafacash. Les autres banques de la place, à savoir la BMCI, Crédit du Maroc et CFG Bank, ne se sont pas exprimées sur le sujet.

Par ailleurs, d'autres établissements ont reçu l'agrément d'établissement de paiement par la Banque centrale. Il s'agit de Maroc Traitement de Transaction (M2T), Cash Plus, NAPS, Maymouna Services Financiers, le Centre monétique interbancaire (CMI), Fast Payment, en plus des trois opérateurs téléphoniques marocains, à savoir Inwi, Maroc Telecom et Orange. Selon notre source, ces établissements n'ont pas encore d'offre complétée.

"Un établissement ne peut pas lancer d'offre s'il n'est pas interopérable", explique notre source. Elle ajoute que les dossiers de deux filiales bancaires sont en cours d'étude pour l'octoi des agréments d'établissements de paiement.

>>Lire aussi: Tout savoir sur le paiement mobile au Maroc

Page d'accueil Actus