Page d'accueil Actus

Les prix du pétrole à leur plus haut niveau depuis 2014

medias24

Le marché pétrolier est sous pression. Le baril de Brent continue d’augmenter pour atteindre 85 dollars le 2 octobre, son plus haut niveau depuis 2014. Bank of America Merrill Lynch table pour 2019 sur un prix moyen de 80 dollars.

Le marché pétrolier est sous pression. Le baril de Brent continue d’augmenter pour atteindre 85 dollars le 2 octobre, son plus haut niveau depuis 2014. Bank of America Merrill Lynch table pour 2019 sur un prix moyen de 80 dollars.

Le Brent a atteint son plus haut niveau depuis 2014, le mardi 2 octobre, en se situant à un cours de 85 dollars le baril, soit une hausse de plus de 80% depuis 2016, année pendant laquelle l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a décidé de réduire ses pompages pour stabiliser l’offre mondiale.

Evolution du cours du  Brent

Source : Zonebourse

La hausse du Brent s'est accentuée dernièrement suite à l'offensive commerciale du président des Etats-Unis Donald Trump contre l'OPEP. 

En effet, selon l’Agence France-Presse (AFP), le président américain Donald Trump a appelé, le mardi 25 septembre, les pays membres de l'OPEP à cesser de faire monter les prix du pétrole et à payer plus pour leur propre défense.

       >> Lire aussi : Trump appelle les pays de l'Opep à baisser les prix du pétrole

"Nous défendons nombre de ces nations pour rien et elles en profitent pour nous imposer des prix du pétrole plus élevés", a-t-il lancé à la tribune de l'Assemblée générale annuelle de l'ONU.

Compte tenu de ce qui précède, le Congrès américain a sorti des tiroirs une proposition de loi anti-Opep, qui a été enterrée depuis plus de 10 ans par l'ancien président George W. Bush.

Selon l’agence Thomson Reuters, une sous-commission du Sénat tient ce mercredi une audition sur cette loi dite Nopec (No Oil Producing and Exporting Cartels Act) - littéralement "Loi sur les cartels ne produisant et n'exportant pas de pétrole", qui aurait pour effet de lever l'immunité souveraine des Etats membres de l'Opep aux Etats-Unis.

Selon la même source, "la loi modifierait la législation antitrust pour permettre de poursuivre pour collusion les pays de l’Opep et elle interdirait de restreindre la production d’hydrocarbures ou d’en fixer les prix".

Quelle perspective d'évolution du Brent ? 

Lors de la réunion du Conseil de Bank Al-Maghrib, tenue le mardi 25 septembre, l'évolution des cours des matières premières a été analysée.

Bank Al-Maghrib anticipe une baisse en 2019. Après une moyenne de 54,4 $/bl en 2017, le cours du Brent avoisinerait 69,8 $/bl en 2018, avant de revenir à 63,8 $/bl en 2019

      >> Lire aussi: Les principales décisions et annonces du Conseil de Bank Al-Maghrib

Par ailleurs, Bank of America Merrill Lynch -une division de banque d'investissement américaine multinationale sous les auspices de Bank of America- a relevé ses prévisions de prix du Brent pour l’année prochaine, évoquant une réduction des exportations iraniennes plus importante que ses prévisions antérieures, en raison d’une attitude plus agressive des États-Unis, selon Reuters.

La banque table désormais sur un Brent en 2019 à 80 dollars le baril au lieu de 75 dollars.

 

Marché de change
Journée du 15-10-2018