Page d'accueil Actus

Sociétés cotées: baisse des résultats au premier semestre 2018

medias24

Les bénéfices ont reculé de près de 4% par rapport à la même période en 2017. En cause, les compagnies minières, les industries agroalimentaires, les promoteurs immobiliers, les compagnies d’assurance et les cimentiers.

Les bénéfices ont reculé de près de 4% par rapport à la même période en 2017. En cause, les compagnies minières, les industries agroalimentaires, les promoteurs immobiliers, les compagnies d’assurance et les cimentiers.

Les profit warnings publiés tout au long des derniers mois avaient annoncé la couleur. A l’issue de la période de publication des résultats semestriels des sociétés cotées à la Bourse de Casablanca, les choses se confirment :

Chiffre d’affaires agrégé en petite hausse de 2%, à 119 milliards de DH (+2,3 milliards).

Résultat d’exploitation en baisse de 2,7%, à 29,5 milliards de DH (-813 MDH).

Résultat net en baisse de 4%, à 16,1 milliards de DH (-680 MDH).

Le calcul des indicateurs semestriels agrégés des sociétés cotées varie d’un analyste à un autre. Mais ils restent globalement baissiers.

Les chiffres intègrent également des déficits disproportionnés et des éléments non récurrents.

Par exemple, Attijari Global Research avance une baisse de 3,6% du bénéfice publié et une légère appréciation (+0,7%) du bénéfice récurrent de la cote (hors éléments exceptionnels et déficits disproportionnés).

Les chiffres présentés dans cet article sont obtenus à partir des calculs de la rédaction.

Un contexte globalement défavorable

Au premier semestre 2018, l’environnement économique général n’était pas favorable.

La croissance ralentit, l’investissement également.

Plusieurs sociétés sont en difficulté: Stroc (elle n’a pas publié de résultats au moment de la mise en ligne de cet article), DLM, Stokvis, Fenié Brossette…

Des secteurs entiers traversent une période difficile: immobilier, matériaux de construction, mines, Assurances…

Le mouvement de boycott, entamé le 20 avril dernier, a lourdement impacté Centrale Danone et Oulmès. La colère sur la hausse des prix des carburants n’a pas épargné Total Maroc.

Cela dit, certains secteurs et entreprises se portent toujours bien. C’est le cas de Maroc Telecom, des banques (sauf quelques unes), de Marsa Maroc, de Risma, de quelques éditeurs de logiciels.

Voici les secteurs qui ont le plus contribué, positivement et négativement, à l’évolution des bénéfices des sociétés cotées :

- Télécoms : +239 MDH

- Banques : +236 MDH

- Transport (Marsa) : +66 MDH.

- Autres (Risma) : +59 MDH

- Industrie pharmaceutique : +31 MDH

 

- Mines : -517 MDH

- Agroalimentaire & boissons : -376 MDH

- Immobilier : -200 MDH

- Assurances : -110 MDH

- Matériaux de construction : -94 MDH


La baisse des résultats des mines s’explique par le déficit de la SMI, filiale de Managem spécialisée dans la production d’argent métal (baisse de la teneur, des cours et de la parité).

Celle des bénéfices de l’agroalimentaire est due au boycott (Centrale Danone et Oulmès) mais aussi aux contre-performances de Cosumar, Lesieur et Unimer.

Le retrait des résultats dans l’immobilier résulte de la baisse des chiffres d’Addoha et de Résidences Dar Saada : contexte sectoriel difficile, ralentissement des ventes, décalage des projets…

Dans l’assurance, c’est la hausse de la sinistralité automobile et la baisse des revenus des placements qui sont à l’origine de la contre-performance.

Enfin, les cimenteries font face à une baisse de la consommation et à une hausse de leurs charges, notamment les coûts énergétiques.

Les analystes revoient leurs prévisions annuelles à la baisse

Notons que ces résultats sont en dessous des prévisions des analystes. Ceux d’Attijariwafa bank s’attendaient à une croissance bénéficiaire de 5% sur tout l’exercice 2018. Aujourd’hui, ils ont revu à la baisse leur prévision et tablent sur 3%.

Au final, les contre-performances pèsent de manière excessive sur la confiance des investisseurs sur le marché actions, affirment les analystes d’Attijari. Le Masi, indice de toutes les valeurs cotées en bourse, affiche une baisse de plus de 8% depuis le début de l’année.

Marché de change
Journée du 15-10-2018