Page d'accueil Actus

Hausse des taux des crédits bancaires aux particuliers

medias24

Les taux débiteurs ont augmenté pour les particuliers et baissé pour les entreprises au deuxième trimestre 2018 par rapport au premier. Bank Al-Mabghib a revu sa méthodologie de calcul pour enrichir les informations diffusées et tenir compte des meilleures pratiques internationales.

Les taux débiteurs ont augmenté pour les particuliers et baissé pour les entreprises au deuxième trimestre 2018 par rapport au premier. Bank Al-Mabghib a revu sa méthodologie de calcul pour enrichir les informations diffusées et tenir compte des meilleures pratiques internationales.

Au deuxième trimestre 2018, le taux moyen des crédits immobiliers est passé à 5,46% contre 5,26% un trimestre auparavant, soit une hausse de 20 points de base.

En même temps, le taux moyen des crédits à la consommation a augmenté de 17 points de base, atteignant 6,57%.

En revanche, les taux des crédits à l'équipement ont baissé de 27 points de base, à 5,29% en moyenne.

Egalement, les comptes débiteurs et crédits de trésorerie coûtent moins cher : 5,20% contre 5,34% au premier trimestre.

Ainsi, ce sont les taux d'intérêts débiteurs appliqués aux particuliers qui ont augmenté : la moyenne est de 6,09%, en hausse de 31 points de base.

Les taux pour les entreprises ont reculé de 14 points de base, à 5,14%. Par taille d'entreprise, les grandes structures empruntent à 4,72% en moyenne et les TPME à 5,78%.

Notons que la publication des taux débiteurs au deuxième trimestre a pris un certain retard. La raison, un changement de méthodologie opéré par Bank Al-Maghrib.

"L'objectif est d'enrichir le contenu informationnel de l'enquête avec notamment une ventilation des résultats par taille d'entreprises pour mieux appréhender les conditions de financement des TPME. En outre, de légers ajustements méthodologiques ont été introduits pour tenir compte des évolutions des meilleures pratiques internationales en la matière", précise la Banque centrale dans un communiqué.

A noter que les données du premier trimestre 2018 ont été mises à jour pour permettre la comparaison.