Page d'accueil Actus

Aid Al Adha: L'offre en animaux destinés à l’abattage dépasse la demande de plus de 48%

medias24

Comme chaque année, à l’occasion de la fête de Aid Al Adha, le Ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts procède à l’évaluation de la situation d’approvisionnement du marché en animaux destinés à l’abattage pour le sacrifice de l’Aid, ainsi que l'état sanitaire du cheptel. Voici ce qu’il en ressort.

Comme chaque année, à l’occasion de la fête de Aid Al Adha, le Ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts procède à l’évaluation de la situation d’approvisionnement du marché en animaux destinés à l’abattage pour le sacrifice de l’Aid, ainsi que l'état sanitaire du cheptel. Voici ce qu’il en ressort.

Selon un communiqué du Ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, en termes de l’offre, les effectifs du cheptel ovin et caprin destinés à l’abattage de l’Aid sont estimés à près de 8.1 millions de têtes dont 4,6 millions d’ovins mâles, 1,38 million de brebis et 2,1 millions de caprins.

La demande, quant à elle, est estimée à 5,45 millions de têtes, dont 4,9 millions d’ovins (soit 4,3 millions mâles) et 540.000 de caprins.

La comparaison entre l’offre et la demande montre que l’offre en animaux dépasse largement la demande, soit plus de 48%, indique le ministère concerné.

Le département précise que l’estimation de l’offre et de la demande à l'occasion de Aid Al Adha, est basée sur :

     >  Les données statistiques actualisées du Ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts sur les effectifs du cheptel ovin et caprin et les données sur les abattages des ovins et des caprins (mâles et femelles) enregistrés au niveau des abattoirs contrôlés ;

     > les normes zootechniques (taux d’agnelage, taux de mortalité) observées sur le cheptel ovin et caprin dans les différentes régions du Royaume.

L’état sanitaire du cheptel s'est maintenu "très statisfaisant"

Le ministère a mis également l’accent sur l’état sanitaire de l’ensemble du cheptel national, notamment celui des ovins et des caprins, qui s’est maintenu "très satisfaisant" dans l’ensemble des régions du Maroc.

En effet, selon la même source, l’élevage ovin et caprin a bénéficié de plusieurs mesures et conditions pendant la campagne agricole 2017/2018 :

     >  L’abondance des ressources fourragères et céréalières a eu des impacts significatifs sur la baisse des prix des aliments de bétail produits localement (de -14% par rapport à la campagne précédente) ;

    > l’appui dont bénéficie le secteur de l’élevage des ovins et des caprins dans le cadre du Plan Maroc Vert à travers le Royaume, surtout dans les régions à forte production ; notamment : Casablanca- Settat, Marrakech-Safi, Oriental et Meknès-Fès ;

    > des performances zootechniques du cheptel atteignant un taux d’agnelage de 93% et un taux de mortalité de 2%.

«Il est à noter que l’opération de Aid Al Adha constitue une opportunité pour améliorer la trésorerie des agriculteurs pour lesquels l’élevage de petits ruminants représente la principale source de revenus, notamment dans les vastes zones de parcours. 

Ainsi, les transactions commerciales des animaux d’abattage à l’occasion de Aid Al Adha permettront de réaliser un chiffre d’affaires dépassant les 11 MMDH, dont la majorité sera transférée au milieu rural, permettant ainsi aux agriculteurs de faire face aux dépenses des autres activités agricoles, en particulier durant la période de lancement de la campagne agricole 2018-2019», lit-on sur le communiqué.