Page d'accueil Actus

Monétique: Le CMI lance des cartes plus technologiques et acceptées à l'international grâce au partenariat avec Mastercard

medias24

Le CMI et Mastercard ont signé un accord de partenariat stratégique pour offrir de nouvelles cartes de paiement co-brandées. Elles permettront au CMI d'internationaliser sa carte et de bénéficier d'une technologie de pointe. Pour Mastercard, cela lui permettra de croquer des parts de marché supplémentaires au Maroc.

Le CMI et Mastercard ont signé un accord de partenariat stratégique pour offrir de nouvelles cartes de paiement co-brandées. Elles permettront au CMI d'internationaliser sa carte et de bénéficier d'une technologie de pointe. Pour Mastercard, cela lui permettra de croquer des parts de marché supplémentaires au Maroc.

«Les nouvelles cartes de paiement co-brandées CMI et Mastercard réuniront les avantages offerts par les deux opérateurs», nous indique d’emblée Ismail Bellali, Directeur général adjoint du Centre monétique interbancaire (CMI).  Le partenariat récemment conclu entre les deux opérateurs permettra aux cartes CMI d’être utilisées à l’international, en plus de bénéficier des avancées technologiques offertes par Mastercard. Le tout à moindre prix pour le client final.

Pour comprendre la teneur de ce partenariat et ses avantages, il faut rappeler que les cartes CMI classiques actuellement en circulation sur le marché sont dispensées de commissions sur les transactions; contrairement aux cartes Visa et Mastercard qui obéissent aux règles de leurs compagnies émettrices. En effet, celles-ci imposent des commissions aussi bien aux banques qu'au CMI pour chaque transaction ou opération effectuée avec une carte portant leurs logos respectifs.

En revanche, les cartes CMI  appartiennent aux banques marocaines qui les ont émises: «Le CMI est juste une marque, et ne détient aucune carte de paiement», précise M. Bellali. Aucune commission n'est facturée lorsqu'elles sont utilisées, ce sont donc des cartes low-cost. Au Maroc, elles permettent d'effectuer toutes les opérations qu'une carte Visa ou Mastercard peut faire, mais ne peuvent être utilisées à l'international.

La nouvelle carte co-brandée CMI et Mastercard renverse cette tendance, mais à sa manière: "Au Maroc, c'est une carte CMI, et aucune commission ne sera payée sur les opérations, même si nous sommes en co-branding avec Mastercard", explique M.Bellali. "La nouvelle carte pourra néanmoins être utilisée à l'international, que ce soit pour les voyages ou des achats sur internet, et ce n'est que sur ces usages que Mastercard facturera des comissions", ajoute notre interlocuteur.

Cette carte co-brandée a donc un avantage financier par rapport aux cartes brandées Mastercard uniquement ou aux cartes Visa: Les économies de commissions sur les opérations réalisées au Maroc se répercuteront sur les tarifs facturés par les banques aux détenteurs de la nouvelle carte.

D’une autre part, les nouvelles cartes co-brandées bénéficieront des avancées technologiques de Mastercard, plus particulièrement le paiement sans contact ou contactless; aussi bien au Maroc qu'à l'étranger. Dans le Royaume, l'usage de cette technologie ne sera pas non plus facturé par l'entreprise américaine.

Une aubaine eu égard au développement de la technologie contactless au Maroc. Actuellement, ce sont près de 15.000 TPE contactless qui existent dans le royaume, sur un chiffre global de 40.000 TPE. Les cartes contactless en circulation se chiffrent à 1 million de cartes, Visa et Mastercard confondues. Les cartes classiques du CMI ne permettent pas de payer via cette technologie.

La carte CMI/Mastercard offrira également la technologie 3-D Secure, un mode d'authentification qui permet de renforcer la sécurité des paiements en ligne nationaux et internationaux, et de limiter les risques de fraude en ligne.

Le partenariat signé entre Mastercard et le CMI prend effet le 1er juillet, mais les nouvelles cartes de paiement ne seront disponibles qu'à partir du 4ème trimestre de l'année en cours: "Il y a un travail d'organisation avec les banques pour mettre en place la nouvelle marque dans leurs systèmes d'information", indique M.Bellali.

Selon lui, la nouvelle carte sera disponible chez toutes les banques. Chacune d'elles proposera néanmoins ses propres tarifs pour en faire bénéficier les clients, mais "cette carte coûtera moins cher que toutes celles qui existent déjà", eu égard au fait que les banques ne paieront pas de commissions à Mastercard sur les opérations et transactions nationales.

Notons que le CMI continuera à émettre des cartes "classiques" comme celles en circulation actuellement sous sa marque: "Il y aura dorénavant 4 marques de cartes de paiement au Maroc: Visa, Mastercard, CMI, et CMI/Mastercard", précise M.Bellali.

Un partenariat Win-Win

Pour le DGA du CMI, ce partenariat avec Mastercard est très avantageux. Avec cette offre, l'objectif des deux opérateurs est de voir la marque CMI/Mastercard devenir leader au Maroc: "Nous aspirons à avoir un encours de cartes plus important que celui de Visa, qui est actuellement leader du marché avec une part de près de 50%", explique M.Bellali.

Notre interlocuteur explique que pour développer son offre, le CMI a démarché Mastercard mais également Visa, UnionPay (opérateur de cartes de paiement chinois) et DinersDiscover (ex-Diners Club). A l'issue de ce démarchage, c'est l'offre de Mastercard qui a été la plus intéressante.

"En plus de nous permettre l'usage gratuit de leur technologie au Maroc, et de ne pas payer de commissions au royaume même si la carte est co-brandée sous leur nom, Mastercard a promis de lancer des campagnes de communication et de marketing en partenariat avec les banques marocaines et le CMI pour faire connaître l'offre", indique M.Bellali.

Selon lui, le partenariat permettra également à l'opérateur américain de croquer des parts de marché supplémentaires, alors qu'il se place en troisième position au Maroc après la marque CMI et le leader Visa. Cette offre alléchante est toutefois conditionnée par une exclusivité du partenariat avec Mastercard pour une certaine période, et le CMI ne pourra donc proposer la même carte avec d'autres opérateurs de paiement.