Page d'accueil Actus

Assurances: Wafa et Saham pénalisées en Bourse

medias24

Ce sont ces deux valeurs en particulier qui plombent actuellement l'indice sectoriel des assurances en bourse. Outre la tendance globale du marché, Wafa Assurance semble impactée par la hausse de la sinistralité, Saham Assurance par le retard de la concrétisation du deal avec Sanlam.

Ce sont ces deux valeurs en particulier qui plombent actuellement l'indice sectoriel des assurances en bourse. Outre la tendance globale du marché, Wafa Assurance semble impactée par la hausse de la sinistralité, Saham Assurance par le retard de la concrétisation du deal avec Sanlam.

A la place casablancaise, les assurances cotées affichent une évolution mitigée. L’indice global du secteur, qui inclut également les courtiers d’assurance (Afma et Agma), affiche à la fin de cette séance du 9 juillet un retrait de 7,83% en variation Year-to-date.

Plus en détail, ce sont deux valeurs en particulier qui plombent l’indice. Si les deux courtiers se portent bien et affichent +3,30% et +4,28% respectivement pour Afma et Agma, et que la valeur la plus liquide des assurances, à savoir Atlanta, termine la séance en question à +12,50% en variation YTD; Wafa Assurance et Saham Assurance affichent des régressions considérables de leurs cours, tirant ainsi l'indice sectoriel vers le bas eu égard à leurs capitalisations importantes.

En effet, Wafa Assurance, la plus grande capitalisation de l’indice (15,4 MMDH), a perdu 11,11% en variation YTD à la clôture de la séance d'aujourd'hui. Idem Pour Saham Assurance qui, pour sa part, a cédé 9,39% en variation YTD.

Contacté par LeBoursier, un analyste du marché nous explique que ces baisses ne sont aucunement liées aux fondamentaux des deux groupes, mais qu’elles s’inscrivent plutôt dans le sillage de la morosité globale du marché. Il ajoute que les deux valeurs, à savoir Saham Assurance et Wafa Assurance, sont plus touchées car elles sont moins liquides par rapport à Atlanta, plus échangée sur le marché.

Cela étant, les deux valeurs concernées par la baisse sont toutes les deux sujettes à une inquiétude palpable sur le marché, qui joue indéniablement sur l'évolution de leurs cours.

D’une part, rappelons que Wafa Assurance a été l'assureur coté le plus impacté par la hausse de la sinistralité automobile, en affichant notamment un résultat net en repli en 2017. Depuis l’annonce des résultats le 20 février dernier, le cours boursier de l'assureur est sur une tendance globalement baissière (figure ci-dessous).

Evolution du cours de Wafa Assurance depuis le 20 février dernier; source: BVC

Notre analyste ne semble toutefois pas être totalement d'accord avec cette hypothèse: «L’annonce des résultats de Wafa Assurance a effectivement été une grande surprise mais surtout une grande déception pour le marché, mais je pense que cet élément a déjà été intégré dans le cours», indique-t-il.

Pour Saham Assurance, le marché est dans l'attente de la concrétisation de la cession de la compagnie au sud-africain Sanlam. En effet, l’ACAPS n’a toujours pas accordé son autorisation, nécessaire à l’aboutissement du deal. Un retard qui laisse courir différentes rumeurs et conjectures sur un possible blocage de l’opération en raison du pays d’origine de l’acquéreur, à savoir l’Afrique du Sud, dont les relations politiques avec le Maroc sont marquées parfois de tensions.

Cela étant, il faut toutefois dire que la baisse du cours de Saham Assurance en bourse est également liée à l'alignement de celui-ci avec la valorisation conclue entre Saham et Sanlam, et qui a fixé le prix de la cession à 1.450 Dirhams par action. Depuis cette annonce, qui a eu lieu le 12 mars dernier, le cours de Saham oscille autour de cette valorisation.

Evolution du cours de Saham Assurance en YTD; source: BVC

Parmi les trois assureurs cotés, c'est donc Atlanta qui affiche la meilleure performance. Au milieu de toutes les turbulences qui semblent marquer le secteur, la filiale du groupe Holmarcom semble bien s'en sortir. Depuis le début de l'année, elle a toutefois traversé des périodes de baisse car après avoir atteint un pic de 80,9 DH l'action au 21 février dernier, la valeur clôture de la séance d'aujourd'hui à 72 DH.

Atlanta semble toutefois s'en tirer et présente un bilan honorable en YTD. Des observateurs estiment que la valeur tire surtout profit du développement de la bancassurance avec CIH Bank, en plus de son développement en Afrique qui commence à générer des revenus.