Page d'accueil Actus

Faut-il investir dans les actions ou les bons du Trésor en 2018?

medias24

Face à un marché boursier globalement atone et une baisse des taux des bons du Trésor, quel est l’arbitrage à effectuer par les investisseurs en 2018 ? Le directeur d’une société de bourse nous répond.

Face à un marché boursier globalement atone et une baisse des taux des bons du Trésor, quel est l’arbitrage à effectuer par les investisseurs en 2018 ? Le directeur d’une société de bourse nous répond.

"Pour l’instant, aucun des deux marchés n’est attractif ; la situation est atone pour les deux", souligne le directeur de société de bourse, préférant s'exprimer sous couvert d’anonymat. Pour lui, ce n’est ni nouveau ni étonnant.

Le Masi, indice principal du marché Casablancais, affiche à la clôture de la séance du 21 mai une petite performance de +1,62% depuis le début de l’année.

En termes de rendement, le Dividend Yield du marché en 2017 ressort à 3,6%. Notons que le rendement de dividende estimé pour 2018 s’établit à 3,3%, selon les professionnels de la place.

    >> Lire également : Sociétés cotées : Plus de 21 milliards de DH de dividendes bientôt servis

Pour leur part, les taux des bons du Trésor sont très bas sur le marché des adjudications : actuellement, les bons à 5 ans offrent un rendement de 2,75%, ceux à 10 ans offrent 3,25%. Les rendements à 15 ans et à 20 ans, quant à eux, affichent +3,65% et 3,95% respectivement.

Rappelons que la baisse des taux des BDT s'explique principalement par la résistance de la demande (des investisseurs) face à un recul de l’offre des bons du Trésor. En effet, à la date du 15 mai, la levée nette du Trésor depuis le début de l'année sur le marché des adjudications ressort à 31 MMDH au lieu 42 MMDH un an auparavant, selon les dernières données de BMCE Capital Markets.

Notons que l’Etat avait déjà exprimé sa volonté de financer ses besoins à l’international à hauteur de 2/3 et de réduire ses levées au niveau local. 

>> Lire également : Bons du Trésor: les taux quasi-stables en 2018 ?

Toutefois, si un investisseur devrait effectuer un arbitrage en ce moment malgré les conditions du marché, cela serait en faveur du marché actions, selon notre interlocuteur.

Il explique que la petite performance du Masi est relative à presque 5 mois uniquement, et que l’année devrait se terminer aux alentours de 4%. 

Il poursuit : "il existe des valeurs sur le marché actions avec des performances beaucoup plus importantes".

De plus, le Dividend Yield estimé pour l'année 2018 (3,3%) reste supérieur au rendement des bons du Trésor à 5 ans qui tournera aux alentours de 2,77%.

Notre interlocuteur souligne également que le recul du marché Casablancais est à nuancer étant donné qu’il est accompagné de très petits volumes. "Aussi, il s’agit actuellement de la période creuse des investissements (mois de mai) qui coïncide en plus avec le mois de Ramadan".

Il conclut que le marché boursier reste bien orienté et que "la croissance économique sera au rendez-vous, et donc les perspectives pour les sociétés cotées sont bonnes pour le reste de l’année".

 

Marché de change
Journée du 15-10-2018