Page d'accueil Actus

Léger recul des prix des actifs immobiliers au 1er trimestre 2018 (Bank Al-Maghrib)

medias24

L’indice des prix des actifs immobiliers de Bank Al-Maghrib a enregistré un léger recul en glissement annuel. Des variations importantes ont été enregistrées à Marrakech et à Tanger.

L’indice des prix des actifs immobiliers de Bank Al-Maghrib a enregistré un léger recul en glissement annuel. Des variations importantes ont été enregistrées à Marrakech et à Tanger.

Au terme du premier trimestre de l'année en cours, les prix des actifs immobiliers ont reculé de 0,4% en glissement annuel. C’est ce que révèle l’indice des prix des actifs immobiliers de Bank Al-Maghrib à fin mars 2018.

Ce recul reflète des baisses de 0,7% des prix de l'immobilier résidentiel, de 0,3% pour le foncier et de 0,5% pour les biens professionnels.

Plus en détail, la régression des prix de l'immobilier résidentiel reflète des baisse de 0,2% des prix des appartements, de 2,3% de ceux des maisons et de 7,2% pour les villas.

Concernant les ventes, elles ont baissé de 3%, avec des diminutions de 3,1% pour les appartements et de 13,6% pour les villas. A l’inverse, les ventes de maisons ont augmenté de 3,6%.

Pour sa part, le recul des prix des biens professionnels reflète des baisses de 0,6% pour les locaux commerciaux et de 1% pour les bureaux.

Pour ce qui est des transactions, leur nombre a progressé de 1,5%, avec des accroissements de 16,1% pour les terrains et de 6,2% pour les biens à usage professionnel. En revanche, les ventes de biens résidentiels ont reculé de 3%.

Par ailleurs, au premier trimestre 2018, les prix des actifs immobiliers ont enregistré des évolutions différenciées dans les principales villes. Les baisses ont varié, en glissement trimestriel, de 0,9% à Meknès à 6,6% à Marrakech; et les hausses de 0,4% à Fès à 2% à Agadir.

Quant aux transactions, les progressions des ventes ont oscillé de 5,4% à Kenitra à 60% à Tanger, et les replis de 2% à Meknès à 39,9% à Marrakech.

A Marrakech, la baisse des prix des actifs immobiliers reflète des baisses de 1,9% pour les appartements, de 11,9% pour le foncier de 1,7% pour les biens à usage professionnel. Le repli significatif du nombre des transactions est dû, quant à lui, aux régressions des ventes des appartements de 17,4%, des terrains de 62,8%, et des biens professionnels de 19,1%.

A Tanger, la hausse remarquable de 60% des transactions est en liaison avec la progression de 61% des transactions pour les appartements, de 64,6% pour les terrains, et de 56,5% pour les biens professionnels.