Page d'accueil Actus

Déficit, absence de dividende… Immorente s’explique

medias24

L’absence d’un cadre comptable spécifique à l’activité des foncières de rendement a impacté le résultat d'Immorente Invest, société qui vient de recevoir le visa de l’Autorité marocaine du marché des capitaux pour s'introduire en bourse.

L’absence d’un cadre comptable spécifique à l’activité des foncières de rendement a impacté le résultat d'Immorente Invest, société qui vient de recevoir le visa de l’Autorité marocaine du marché des capitaux pour s'introduire en bourse.

L’introduction en bourse de Immorente Invest annonce une année 2018 plus dynamique que la précédente en termes d’IPO. Toutefois, le déficit enregistré par la société durant deux années consécutives (2016 et 2017) suscite les interrogations du marché et alerte sur la santé financière et les perspectives de la foncière.

Lors de la conférence de presse organisée par Immorente Invest, ce mardi 10 avril, sur l'introduction à la bourse de Casablanca de 60,9% de son capital (une première !), le top management a tenu à apporter des précisions concernant les résultats.

Deux facteurs expliquent, selon le management, les déficits enregistrés en 2016 et 2017, à savoir:

> L’absence d’un plan comptable spécifique à l’activité de la société:

Le management a tenu à rappeler que l’activité de foncière de rendement ne dispose pas encore de cadres réglementaire et comptable spécifiques. 

En conséquence, la prise en compte des dotations aux amortissements des immobilisations corporelles (constructions) au niveau du compte de produits et charges vient diminuer significativement le résultat net de la société, qui ne reflète dès lors plus les ‘’flux disponibles’’ issus de l’exploitation des actifs immobiliers composant le portefeuille d’Immorente. 

Rappelons que la foncière a accusé un déficit de 2,11 MDH en 2017 après un résultat négatif de 7,5 MDH en 2016.

Jusqu’en 2016, Immorente Invest procédait à l’amortissement des immobilisations corporelles sur une durée de 25 ans (durée fiscale). Mais depuis 2017, elle est passée à une durée économique de 40 ans en 2017.

Pendant la présentation, le management a beaucoup mis en avant le résultat analytique de la société qui a atteint 3,72 MDH en 2017 contre 3,18 MDH une année auparavant.

Selon le management, l’analyse de la capacité d’autofinancement est à privilégier, puisqu’elle traduit la ressource disponible, après retraitement des dotations aux amortissements, issue des loyers nets des charges supportées par la société. 

> L'augmentation de l’endettement net:

Entre 2016 et 2017, la société a vu son endettement net sensiblement augmenter. Il s’est élevé à 124,62 MDH à fin 2016, en hausse de 78,4% par rapport à l’exercice précédent.

Immorente précise au niveau de sa note d’information que l’endettement net progresse suite à la levée de nouvelles dettes dont notamment l’émission d’un emprunt obligataire de 150 MDH et la souscription d’un emprunt bancaire de 35 MDH.

A fin 2017, l’endettement net de la société a atteint 185,86 MDH, enregistrant une hausse de 49,1% par rapport à fin 2016. 

Selon le management, cette augmentation s’explique principalement par la baisse de la trésorerie actif et des titres et valeurs de placement, conséquence de l’acquisition de trois nouveaux plateaux de bureaux à la Marina de Casablanca et l’octroi d’un prêt immobilisé à IMR Free Zone I destiné à financer l’acquisition du terrain portant l’actif industriel dans la zone franche de Kenitra.

A fin décembre 2017, le ratio endettement net/capitaux propres ressort ainsi à 231,8%.

Pas de distribution de dividende en 2018

Compte tenu du résultat net de la société qui s’avère négatif en 2017, la foncière a décidé de ne pas distribuer de dividende au titre de l’année écoulée, et ce en dépit de sa capacité à servir du rendement à ses actionnaires en puisant dans la trésorerie disponible.

Interpellée par LeBoursier sur ce point, Soumaya Tazi, Directrice générale d’Immorente Invest, a précisé que la trésorerie générée en 2017 n’est pas assez suffisante pour garantir un très bon rendement pour les actionnaires. Du coup, et avec l’accord des actionnaires actuels, la société a décidé que la distribution de dividende n’aura lieu qu’en 2019. 

Notons que la Société a pour politique de verser la quasi-intégralité de sa trésorerie disponible issue de l’exploitation de ses actifs aux actionnaires sous forme de distributions de dividendes, de réserves ou de primes ou de réductions de capital, d’après la note d’information d’Immorente.